🇨🇷 Festival d'animaux au Costa Rica

Le 24 mai nous quittons le Nicaragua avec l'objectif de nous rendre au Costa Rica. Cependant cette sortie ne s'est pas révélée de tout repos 😮‍💨 D'abord pour rentrer dans le bâtiment officiel il faut payer une taxe municipale de 1$ par personne. Un peu bizarre mais admettons, on n'a pas été ruinés. La sortie migratoire se passe normalement et la douanière nous appose les quatre tampons dans nos passeports contre le paiement d'une taxe de sortie de 12$ 👮 Mine de rien on a quand même eu beaucoup de bol, nous avons attendu dans la file à peine 15 minutes. Un peu plus tard c'est un car qui arrivait et là je pense que ça se comptait en heures vu que la file débordait en dehors du bâtiment 😬

Après cette partie faite à quatre c'est Matthieu qui se charge d'annuler l'importation temporaire du bolide pendant que Lucie fait l'école aux enfants, comme à chacun de nos passages de frontières. C'est un petit peu plus difficile que d'habitude, les instructions que nous avons sont plutôt vagues, il faut trouver une personne en uniforme sur le parking pour la première étape de la sortie 👮 On finit par voir une policière sur le parking et on va lui demander de faire notre sortie. Celle-ci fait mine de passer une tête dans le bolide puis nous donne un petit papier qu'il faut ensuite faire aviser par les douanes 📝 Sauf que sur le parking le bureau des douanes est fermé. À l'intérieur du bâtiment principal il y a également des agents des douanes donc Matthieu va s'enquérir de la suite auprès de l'un d'eux. Celui-ci le renvoie à une "muchacha" qui s'occupe des bagages. Muchacha qui elle-même le renvoie dans une longue file de personnes en face du seul guichet chargé des sorties de véhicules 😭 Une demi-heure plus tard, une fois son tour arrivé, Matthieu apprend qu'il faut faire signer le petit papier par les douanes. Mais sauf qu'il veut bien être gentil mais il semble avoir suivi le processus donc hop le petit monsieur n'a qu'à signer lui-même et pouf nous on repart et tout le monde est content 🤪

Évidemment ça ne se passe pas du tout comme ça 😒 Il faut trouver non pas UNE mais LA muchacha qui s'occupe des bagages des conducteurs de véhicules, la précision est importante. Matthieu part chercher partout, y compris du côté "entrée au Nicaragua" du bâtiment mais c'est chou blanc. Donc retour au parking pour débriefer avec sa femme. Juste après avoir expliqué la situation une dame habillée dans le bon uniforme passe devant nous 👮 On lui demande si c'est avec elle qu'on peut faire signer le document et elle répond oui, truc de fou ! Woohoo on va pouvoir sortir de cet asile bureaucratique 🥳 Sauf qu'elle part sans dire un mot. Et elle ne revient pas.

Bon et bah Matthieu repart en exploration 🤠 Rien côté "sortie", rien côté "entrée", c'est finalement par hasard en traversant le bâtiment par les couloirs des employés qu'il retombe sur la fameuse muchacha dont le bureau est bien une machine à bagages, dans une zone tampon un peu à l'écart. Sans autre formalité et sans rien avoir vérifié elle signe la feuille 😮 Et dire que certains ont dû vider intégralement leur véhicule pour qu'il passe au scanner à rayons X, on ne sait pas trop s'il faut s'estimer heureux ou rager pour tout ce temps perdu inutilement 😑 Une dernière petite file d'attente pour bien enregistrer les informations de manière informatique et nous sommes finalement autorisés à sortir du pays.

Le processus est plus clair et les bâtiments bien plus propres au Costa Rica. Entrée migratoire, prechequeo juste en face, achat de l'assurance obligatoire puis importation temporaire. En environ une heure de plus tout est expédié et ça y est nous allons pouvoir profiter du pays et nous gaver d'images d'animaux 😁

La frontière à peine passée nous voyons déjà une différence de paysage, là où nos derniers kilomètres nicaraguyens présentaient un paysage sec 🏜️ nos premiers tours de roues du côté Costa Rica montre déjà une végétation dense et humide, recevant manifestement une dose certaine de pluie 🌳 Notre premier arrêt se fait à la Laguna de Arenal. Nous sommes au bord du lac d'un barrage qui fournit 20% de l'électricité du pays avec une vue lointaine sur le volcan Arenal, un endroit idéal pour les enfants pour aller jouer avec le sable rouge et les roches volcaniques pendant que Lucie fait son yoga 😀 On y passera une après-midi et une soirée très agréable sur un spot qui surplombe la Laguna.




A 1h30 de là, dans les montagnes se trouve la ville de Monteverde, où des Quakers américains se sont rendus dans les années 50 à cause de leur refus de la guerre et ils ont eu une influence considérable sur la région. Ils ont notamment commencé à protéger ce qui deviendra la Reserva biológica Bosque Nuboso Monteverde et ont également créé la célèbre fromagerie de Monteverde, dont on trouve les fromages plutôt bons dans tous les supermarchés du Costa Rica 🧀 Dommage que cette fromagerie appartiennent désormais à une multinationale, il n'est maintenant plus possible de la visiter contrairement à ce que notre vieux guide touristique annonçait. Tant pis on se rattrapera avec une glace vendue par la boutique du site et un petit fromage au pesto 😋 La route pour s'y rendre ne fut pas de tout repos : une toute petite route de montagne pas bien large, avec énormément de nids de poules et des pentes bien raide, tout ce qu'on aime 😬 On est arrivés épuisés à destination.


À quelques mètres de là, sur la rue principale de Monteverde se trouve The Bat Jungle, un petit endroit mêlant terrarium et musée sur les chauves-souris 🦇 Nous en avons vu beaucoup depuis le début de notre voyage, de nuit et de jour, mais nous sommes toujours aussi incultes à leur sujet ; c'est l'occasion rêvée de combler cette lacune. Nous apprendrons pas mal de choses sur leur vie, leur système de naissance, leur système de fixation au plafond, l'écholocalisation et autres particularités de cette ordre d'animaux comprenant près de 1400 espèces différentes.





Nous rejoignons ensuite notre spot dodo au bord d’une rivière. Entre jet de cailloux dans l’eau, concours de celui qui atteint sa cible, préparation d’un bon petit pain maison, la fin de journée passe tranquillement. Avant de nous rendre à notre prochaine destination nous passons au Puente Rio Tarcoles. Dis comme ça ça ne semble pas évident mais il y a plusieurs ponts sur le Rio Tarcoles ; inutile de vous dire que nous ne sommes pas allés au bon du premier coup 😁 Quand à notre deuxième essai nous voyons des cars de touristes déposer leurs passagers nous savons que nous avons atteint notre but. Depuis ce fameux pont il est possible d'observer à une distance raisonnable une colonie de crocodiles qui a élu domicile là, près de l'embouchure du fleuve 🐊 Voir ces animaux en vrai est très sympa mais nous sommes en milieu de journée et il fait chaud, les crocos ne se bougent pas. Les enfants émettent l’hypothèse que ce sont des statues disposées dans l’eau 🤣 Tant pis ce sera l'occasion pour Albin de négocier une peluche ara macao dans une boutique du coin.




Le lendemain nous attaquons enfin notre premier parc national du Costa Rica : le Parque Nacional Manuel Antonio. Le parc n’est pas énorme, à peine 2000 hectares mais il est très connu et il n’est pas forcément sécurisé de se garer à proximité 😨 Pour la nuit, nous nous garons sur un grand arrêt de bus. En fin de soirée, un pauvre homme à peine vêtu arrive sous la pluie près de l’abribus et commence à faire les poubelles avant de s’y asseoir. Lucie a mal au cœur et après avoir tergiversé quelques dizaines de minutes finit par aller lui donner une assiette de gallo pinto (riz aux haricots rouges avec tortillas) qu’elle avait préparé pour le lendemain. Durant la nuit, Lucie est réveillée par des petits bruits provenant de l’extérieur. L’homme à moitié nu est là, près du camping-car, face aux fenêtres des enfants. Manifestement il n’est pas seul dans sa tête car il agite un bâton vers la paroi de notre véhicule, comme s'il le bénissait 😵‍💫 Lucie s’agite rapidement pour fermer les fenêtres des enfants car on ne sait jamais. Mais l’homme finit par partir et Lucie peut se rallonger, sans forcément se rendormir 😬

Le lendemain nous préférons payer un parking gardé que de rester au même endroit pendant notre visite du parc Manuel Antonio. La tension est à son comble car qui dit Costa Rica dit animaux sauvages, et nous souhaitons bien sûr en voir un maximum 🫨 Déjà ne ferions-nous pas une entorse à notre règle habituelle en engageant un guide afin de maximiser notre bingo des animaux ? Mais non, nous restons finalement fidèles à nos principes et partons sans guide. Ce n'était pas plus mal car nous avons pu faire la visite à notre rythme sans rien rater car si certains guides sont passionnés par ce qu'ils font et arrivent à observer une multitude d'animaux qu'ils nous indiquent gentillement, d'autres passent très rapidement et s'en vont dès que les membres de leur groupe ont vu une fois tel ou tel animal aux jumelles 🔭




À peine arrivés, un guide nous indique de petits crabes de terre rouges au sol, que nous verrons dans tout le parc.


Puis après une quarantaine de minutes de marche dans la jungle sans voir de nouveaux animaux enfin c’est le miracle : un paresseux à trois doigts s’est posé dans un arbre à trois mètres du sentier 🦥 C’est le premier grand animal sauvage que nous voyons d’aussi près ! Nous restons de longue minutes à l’observer, sans pour autant qu’il ne fasse autre chose que se gratter, ce qui est déjà beaucoup 🤣



Un peu plus loin au bout d’un sentier en montée c’est une famille de capucins à face blanche qui nous attend. Ils sont nombreux et passent de part et d’autre à toute vitesse. Nous en avons presque peur quand l’un d’entre eux se met à grogner sur les enfants qui viennent se cacher derrière nous 🐒 Leurs copains les petits singes titis sont un peu plus loin mais restent à bonne distance, en hauteur dans les arbres.


En redescendant du sentier boum un boa constrictor niché dans son arbre 🐍 Dans notre périple dans le parc nous pourrons également observer une biche, des bernard l'hermite, un agouti, des fourmis coupeuses de feuilles, ...





C'est gagné nous sommes conquis par la faune riche du Costa Rica 🤩 Nous terminerons la journée à nous amuser sur la plage du parc.







Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

🇨🇦 Bilan et budget du Canada

🇨🇵 Premier départ : Matthieu

🇨🇵 Résumé des épisodes précédents