🇨🇦 Retrouvailles à Montréal

"Retrouvailles à Montréal" ça fait vraiment roman de gare non ? La réalité est un peu moins glamour mais beaucoup plus réelle 😉

Il y a donc quinze jours, Matthieu avait bien récupéré le camping car à Halifax. Le reste de le famille devait le rejoindre dix jours plus tard à l'aéroport de Montréal. Cependant avant ce rendez-vous il fallait rendre le camping car utilisable. Mais quand on n'a aucune expérience de caravaning itinérant ce n'est pas forcément simple 🤔

Première étape : trouver de l'eau. Les premières toilettes se sont faites à l'eau en bouteille achetée chez Walmart à défaut d'avoir trouvé une source pour remplir le réservoir. Ensuite il a fallut trouver des adaptateurs de gaz, les bouteilles américaines et les raccords n'étant pas identiques à leurs homologues européens. Les bouteilles de gaz standards sont plus petites mais rechargeables. Tellement plus petites que la bouteille sur la photo est en surélevée par un tuyau d'arrosage car la lyre de raccord est trop courte...




Il fallait également trouver une solution pour la vidange des eaux grises. En Amérique du nord l'évacuation se fait dans un petit trou situé sur le côté du passage, au lieu d'un grand trou situé sous le passage en Europe. Le branchement se fait avec un adaptateur, évidemment incompatible avec la sortie que nous avons installée sur notre réservoir d'eaux grises 😡

Une fois tous les pleins faits, ca y est le camping car est utilisable : eau courante, plaques de cuisson, douche, électricité, ... tout fonctionne 😲 Il ne reste plus qu'à parcourir les 1200 kilomètres qui séparent Halifax de Montréal. Les moments de repos se feront sur les parkings de Walmart pour des raisons de facilité. À noter que les routes canadiennes ne sont pas en très bonne état : que ce soit sur les autoroutes ou sur le réseau secondaire les nids de poules et ornières ne sont pas rares. La faute à leurs rudes hivers parait-il.

De leur côté Lucie, Lise et Albin ont quitté Brest en train le 8 août en direction du Canada pour commencer leur tour du monde. Un grand comité de départ s'est spontanément formé pour voir partir les héros du jours. Il n'y a pas eu de flots de larmes, même si beaucoup d'émotions flottaient dans l'air. Lise avait évacué ses peurs et son émotion la veille au soir, elle a donc peu pleuré sur le quai. Lucie a retenu les larmes comme elle pouvait. Nanou et Mamie ont également été très fortes.


Après une courte et stressante nuit de sommeil pour Lucie dans un hôtel proche de Orly, la petite équipe a été prendre son vol pour Montréal. Les enfants ont été exemplaires pendant tout le trajet, que ce soit en train ou en avion. Merci les écrans 🤭




À l'arrivée, passage par le cockpit à l'initiative d'Albin !




À l'aéroport de Montréal, les passages à l'immigration et aux douanes ont été rapides :
-60 jours au Canada ? Mais vous allez jusqu'à où ?
-Ben, à l'ouest...
-Ha ! Et vous n'avez pas de saucissons dans vos bagages ?
-Heu, non.
-Ok, passez, bon voyage
Mais les bagages ont mis plus d'une heure à arriver 😕 Une fois libres, les trois passagers ont été récupérés par leur chauffeur devant le terminal. Le récupère-minute était plein de voiture, Matthieu s'est donc garé à l'arrache sur un zebra. Hop hop on charge les bagages en vrac sur les lits des enfants et tout le monde s'attache avant d'attraper une amende, car la police patrouille. Les retrouvailles en bonne et due forme se sont faites 5 minutes plus tard sur le même parking temporaire sur lequel Matthieu attendait l'arrivée de sa famille, appelé de manière très concrète le CellParc.




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

🇨🇵 Premier départ : Matthieu

🇨🇵 Résumé des épisodes précédents

🇨🇦 Bilan et budget du Canada