Et l'école dans tout ça ?

Beaucoup d'entre vous se demandent comment se passe l'école pour les enfants. C'est vrai que notre rêve ne doit pas leur faire prendre du retard dans les apprentissages demandés par l'éducation nationale (même si le voyage leur apprend beaucoup d'autres choses...). Voici donc un petit article pour vous partager nos choix. Notons que ce domaine est plutôt géré par moi, Lucie, donc je parlerais pour nous deux 😀

Beaucoup de questions se sont posées lors de notre préparation, plusieurs options s'offraient à nous. Tout d'abord le CNED (Centre National d'Enseignement à Distance). Cela semble un choix évident car dans l'imaginaire commun c'est une organisation étatique réglementée permettant un enseignement à distance. Et bien pas pour les enfants qui ne sont pas sur le territoire français ! En étant expatriés, nous ne pouvions pas prétendre à l'enseignement à distance avec validation du niveau chaque année. Nous aurions pu avoir accès aux cours selon deux formules (maths-français ou toutes les matières) mais, malgré leur travail, les enfants n'auraient pas eu d'avis de passage en classe supérieure. De plus, la logistique est contraignante, soit les cours ne sont disponibles qu'à partir d'un ordinateur (💻 donc des écrans, ce qui n'aurait pas arrangé la myopie de Lise), soit par courrier 📫 mais seulement en septembre (difficile de les recevoir à l'étranger). Enfin, le coût par enfant et par année nous semblait trop élevé au vue de ces contraintes (500 à 600€ par an et par enfant pour la première formule maths-français). Du coup, nous avons rayé l'option CNED.

Option numéro deux, faire nous même les enseignements. Ce fut longtemps l'option choisie. Beaucoup de familles en TDM fonctionnent ainsi. On prend des manuels d'exercices en France certifiés en adéquation avec le programme de l'éducation nationale et on avance progressivement. J'avais commencé ma sélection de livres et manuels en demandant l'avis des maîtresses des enfants mais quelque chose me retenait. En effet, être enseignante ne s'improvise pas et dans ma tête, la réussite scolaire des enfants est très importante. Je pense qu'il faut savoir revenir régulièrement sur les notions étudiées préalablement, savoir comment les aborder, comment les expliquer. La pédagogie ne s'improvise pas. Mon panier d'achat Amazon est resté longtemps en attente...

Jusqu'à la solution qui nous a parue idéale ! Au hasard de mes recherches sur internet je suis tombée sur le site Pass-éducation. Celui-ci propose toute une partie pour l'instruction en famille (celle qui tend à disparaitre depuis les nouvelles lois qui veulent la restreindre). Pour 500€, nous avons accès à toutes la banque de données pour une durée illimitée 🤯 Des fichiers hebdomadaires de maths et de français sont proposés par niveau de classe. En plus, des vidéos amusantes expliquent les notions, pas besoin de faire cours, il faut juste être là pour les expliquer si nécessaire... Il est dit que tout peut être fait à partir d'un ordinateur mais nous avons choisi d'imprimer tous les fichiers afin de limiter l'exposition aux écrans. Oui, ce n'est pas très écologique ni économique (quoi que, il nous aurait sûrement fallu un autre ordinateur), mais la santé d'abord ! Me voilà donc partie pour des heures de préparation... Télécharger les PDF un par un, les fusionner, les imprimer recto, retourner les pages pour les imprimer verso (notre imprimante ne fait pas le recto-verso 😅), les classer au bon endroit... Bref nous voilà avec une belle quantité de fichiers (j'ai imprimé deux ans pour chaque enfant).

Nous avons fait le choix de leur enseigner seulement les mathématiques et le français en mode "école". En effet, nous pensons que les sciences, l'histoire, la géographie, les langues, le sport... seront largement abordés lors de nos découvertes de voyageurs. Et tant pis si les enfants apprennent l'histoire de la création du Canada au lieu de la monarchie française, l'espagnol au lieu de l'anglais, la formation des roches au lieu de (ben je ne sais même pas tient 🤔). Le voyage les éveillera suffisamment sur bien des sujets donc pas de prise de tête sur les matières "secondaires".

Pour ceux qui ne le savent pas, les enfants étaient en classe bilingue breton. Un choix fait pour éveiller leurs cerveaux à l'apprentissage de nouvelles langues mais aussi pour la culture et la possibilité d'être dans des petits groupes-classe. C'était super car chacun des enfants avait environ 14 camarades du même âge avec qui évoluer au fil des ans. Lise effectuera un retour à l'école en 5eme si nous tenons les trois ans de voyage mais Albin reviendra en CM2 et il nous semblait difficile de lui faire changer de groupe-classe car il aurait arrêté le breton pendant trop longtemps... Voilà pourquoi j'ai pris des cours de breton depuis 3 ans (mon niveau n'est vraiment pas formidable). J'ai donc emporté avec moi tous mes cours et une belle collection de livres en breton dont beaucoup avec CD afin d'avoir une belle prononciation. À l'heure où je vous parle nous n'en avons pas ouvert un seul 😬, mais chaque chose en son temps, quand nous aurons bien pris nos marques et que nous ralentirons le rythme du voyage, les Jakez Vraz et autres sortiront du placard !

Après toute cette théorie, la pratique ! Nous avons commencé à travailler pendant qu'on roulait. Le premier jour les deux enfants ont  travaillé sur le même temps mais je me suis rapidement rendue compte que je ne peux pas répondre aux sollicitations de chacun sans être débordée donc nous avons rapidement changé ça.


Le deuxième jour ce fut chacun son tour, pendant qu'un est à l'arrière à bosser avec moi, l'autre part à l'avant avec Matthieu qui conduit. Rapidement, l'avant est devenu le moment pour faire Duolingo et ainsi apprendre l'anglais (puis l'espagnol).


Il m'a ensuite fallut m'adapter à chaque enfant. Lise demande de l'autonomie, si je suis trop derrière elle, elle stresse et perd ses moyens, elle ne veut pas que je choisisse son programme. Albin lui ne travaillera pas si je ne suis pas derrière à l'encourager et gardera tout ce qu'il aime le moins pour les derniers jours si je ne choisis pas son programme (autant dire que le dernier jour est donc un enfer 👿). Bref, chacun est différent mais je vois les enfants évoluer et prendre leurs marques.


Aujourd'hui Lise s'organise très bien, elle a vite compris que le fait de garder toutes les compréhensions de textes et productions d'écrits pour la fin n'était pas judicieux. Elle arrive relativement bien à alterner et équilibrer les différentes notions. Bon, sauf la production d'écrit qui reste irrémédiablement la dernière chose de faite 😅. Et étonnamment, elle qui demandait de l'autonomie et ne voulait pas de mon regard par dessus son épaule me sollicite beaucoup et recherche l'approbation.

De son côté, Albin progresse vers l'autonomie. Il avait besoin d'une présence constante et d'encouragements incessants au début, maintenant il peut commencer certaines parties seul. Il reste quand-même facilement démoralisable et est très dur envers lui même face à ses échecs, il a donc besoin de beaucoup de réassurance. Il n'arrive pas à organiser ses apprentissages, il veut toujours les vidéos en premier et les lectures, dictées et productions d'écrits en dernier, je dois donc veiller à l'organisation de la semaine pour ne pas avoir tout ce qu'il aime le moins à la fin.



L'année est découpée en 6 périodes de 6 semaines avec des évaluations à la fin de chaque période. Voici donc le résultat de la première période ! Nous avons réalisé les évaluations en mathématiques et en français. J'ai été agréablement surprise de voir mes deux enfants prendre cette étape avec sérieux et concentration. Après quelques révisions des cours que nous collons dans un cahier, ils se sont attablés sur leurs évals. Les maths sont assez bien réussies pas les deux. Pour le français, Lise a deux notions d'orthographe qui ne sont pas acquises mais le reste est nickel. Albin est plutôt globalement en cours d'acquisition sur la plupart des notions abordées. (Et oui, pour ceux qui ne le savent pas, on ne parle plus en note sur 10 ou sur 20 mais en acquisition. Acquis, en cours d'acquisition, non acquis...). J'avais donc promis des vacances aux enfants, mais finalement on va prendre quelques jours pour s'exercer sur les notions à revoir et ensuite ce seront les vacances !


En parallèle, nous essayons de garder un lien avec l'école des enfants. Lise effectue des recherches dans chaque pays traversé sur la presse écrite et les sports favoris du pays à la demande de son enseignante. Elle prend cette mission très au sérieux et récolte des journaux et des informations en interrogeant une ou deux personne par pays. Ensuite elle compile tout et expédie son résumé. Albin, lui, a choisi d'envoyer une carte postale de chaque pays visité à sa classe, pour le Canada c'était une de dinosaure. La maîtresse d'Albin a commencé à envoyer un mail le vendredi, nous allons donc essayer de lui répondre chaque semaine en laissant Albin choisir une expérience de la semaine et en parler. Nous avons également envoyé par mail le bilan du Canada que nous avions écrit à 8 mains (moins la partie financière 😁). Chaque enfant l'a personnalisé avec un choix de photos accompagné de légendes de leur choix (pas facile de produire des phrases bien construites...). 

Maintenant, la parole est donnée aux enfants.

Lise : j'aime bien mais des fois c'est un peu énervant parce que je n'ai pas envie de faire. C'est bien avec Maman, elle gronde un peu mais ça va. C'est des fois normal qu'elle gronde. J'apprends des mathématiques plus compliquées que l'année dernière. Et je n'aime pas le français (à part les cours en vidéo). On finit la semaine en 4-5 jours en travaillant environ 1h par jour. 


Albin : c'est bien l'école en tour du monde, c'est facile. J'aime tout, sauf les dictées. C'est plus court que l'année dernière parce que avant je travaillais toute la journée et maintenant je travaille que 30 minutes ou 1 heure, des fois même je ne travaille pas du tout. Maman est bien comme maîtresse. Mes copains et toute l'école me manquent quand-même.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

🇨🇵 Premier départ : Matthieu

🇨🇵 Résumé des épisodes précédents

🇨🇦 Bilan et budget du Canada