🇺🇸 Où l'on découvre qu'on est épuisés

Après notre journée de pause et un peu de route, nous reprenons les visites ce 4 octobre au Great Sand Dunes National Park. Une visite mi-culturelle, mi-fun. Si l'endroit est classé comme parc national c'est bien pour protéger sa singularité : des dunes de sables impeccables enchâssées dans un écrin de montagnes. Par contre il est tout à fait autorisé, voir conseillé de profiter des dunes pour s'initier à des sports de glisse insolites. Après avoir rempli rapidement les cahiers des Juniors Rangers et récupéré le badge associé, nous nous mettons directement à marcher vers le sable avec notre luge de sable et notre sandboard que nous avons loués pour la journée à l'entrée du parc. Après s'être échauffés sur des petites descentes nous nous déplaçons vers des pentes plus raides mais pas forcément très longue. Il n'y a pas de tire-fesses, la remontée se fait à la force des molets 🤣 Toute la famille appréciera la glisse, sauf peut-être Lucie qui fera une bonne chute et dont elle gardera les souvenirs corporels pendant deux jours 🤕 Le maillot d'or de la journée revient à Lise qui sera montée seule tout en haut d'une immense dune en espérant pouvoir se faire la descente du siècle d'une traite (mais ce sera en fait plusieurs descentes d'affilée si vous voyez ce que je veux dire 😉).





Après cette journée d'activité physique, place à l'histoire avec la visite du musée de Los Alamos pour en apprendre plus sur l'histoire de la création de la bombe nucléaire. La visite du musée est gratuite et très enrichissante. On ressent vraiment d'un côté l'effort de guerre pour se doter d'une arme redoutable et de l'autre l'excitation intellectuelle qui prenait place parmis les scientifiques dans les laboratoires pour savoir comment faire exploser au mieux de l'uranium d'une part et du plutonium d'autre part. Évidemment au final le projet Manhattan a été un succès et Little Boy et Fat Man ont été lâchées sur Hiroshima et Nagasaki avec les dégâts que l'on sait. Nécessité de guerre ou démonstration de puissance ? Impossible d'apporter une réponse certaine mais ce musée sur l'arme stratégique ultime sera l'occasion de parler à nouveau de géopolitique avec les enfants à base de "qui sont nos amis dans le monde" pour Albin et "qui a la bombe nucléaire" pour Lise 🙂. La conversation prendra également une tournure éthique, "pourquoi les humains font ça ?".



On part ensuite explorer l'espace (au sens figuré 😊) avec la visite du Very Large Array, un ensemble de 27 radiotélescopes de 25 mètres de diamètre 🤩 fonctionnant de concert avec un supercalculateur. Le topo c'est que les corps célestes n'émettent pas que de la lumière visible mais également des signaux électromagnétiques sur d'autres fréquences comme des ondes radio 🤯 Mais comme la puissance de ces ondes est beaucoup plus faible il faut soit construire un radiotélescope de 36 kilomètres de diamètre soit 27 autres de 25 mètres uniquement. Bon bah même si c'est du boulot ils ont préféré la deuxième solution 😁 Les antennes sont réparties sur un Y sur lequel elles peuvent être déplacées par des locomotives spéciales. Le supercalculateur corréle en temps réel les observations des 27 radiotélescopes pour sortir des données exploitables par les astronomes situés dans l'université de la ville voisine. Car le VLA en lui-même est situé dans une zone isolée afin de limiter les interférences (pas de centre urbain, protection des montagnes tout autour, sol désertique plat). Très instructif comme visite 🌟





Et c'est là, juste après cette visite qu'on réalise qu'on est vraiment tous épuisés. Bon il y a bien eu des signes avant-coureurs comme notre journée de pause à Durengo, ou notre envie de fast-food incontrolable 😋 Le lendemain on devait enchaîner avec la visite d'un autre parc national mais on en a pas envie. Comme si on était blasés des découvertes. Ça fait bizarre de dire ça, nous sommes extrêmement chanceux de pouvoir partir faire ce tour du monde et ça ne fait que deux mois que nous y sommes 😬 Mais pourtant là on ne savoure pas, même en s'étant posés entièrement une journée il y a deux jours. En analysant la situation nous pensons que cela est principalement dû au rythme qu'on s'impose depuis deux mois, à vouloir sortir assez rapidement du Canada et des États-Unis tout en ayant un programme ambitieux. Cela nous génère un sentiment de pression délétère où nous devons optimiser constamment notre temps : soit en visite, soit en maintenance obligatoire (carburant, eau, laverie, ...). On airait dû plus tôt écouter les enfants qui se plaignent de trop rouler 😅

Dont acte. Nous supprimons immédiatement deux étapes de notre parcours, les grottes de Carlsbad et les petits hommes verts de Roswell 👽 (Lucie se posait déjà des questions sur l'intérêt de Roswell...) Nous décidons également de prendre plus notre temps aux États-Unis. Nous avons passé suffisamment de temps en Amérique du Nord pour avoir des chiffres réels sur notre budget quotidien qui est légèrement inférieur à nos estimations. Donc si on passe quelques jours de plus dans ce pays ça ne sera pas très grave 😁

Après le VLA nous passons une soirée assez tranquille à faire du foot en prenant l'apéro puis s'ensuit une nouvelle journée assez tranquille pour mieux repartir, passée entre la laverie en matinée, boulot pour Matthieu et détente au parc pour le reste de la famille l'après-midi. Au parc, les enfants et Lucie sympathisent avec une maman et 4 enfants. S'en suivent plusieurs heures de jeux, d'échange de mots français et anglais, de numéros de téléphone. Nous terminerons l'après-midi avec une bonne glace vers 17h, heure à laquelle les américains autour de nous sont à la pizza du soir 🤔.




Nous nous rendons donc le surlendemain de notre "révélation" au Petrified Forest National Park en ayant à nouveau hâte de découvrir de nouvelles choses 😀 Il s'agit d'un parc national possédant une très grande concentration de troncs fossilisés 🤩 Et bien c'est vraiment bluffant, la nature est vraiment surprenante. Les troncs sont bien évidemment à l'horizontale et parfois cassés en plusieurs morceaux mais bien qu'il s'agisse de quartz on croirait vraiment toucher l'écorce des arbres 🌲 Dingue ! Fun fact : c'est ici que nous ferons nos premiers tours de roue sur la mythique route 66 !







Le jour suivant c'est à nouveau une journée off à Flagstaff. Bibliothèque, courses, cuisine, boulot... Journée tellement off que Matthieu achètera une nouvelle bouteille de gaz à un prix abusif ðŸ˜¤ pour remplacer l'ancienne qui avait eu la bonne idée de se vider au beau milieu de la cuisson d'un délicieux gâteau 🍰 On se consolera avec des donuts de chez Dunkin Donuts 🍩 vu que le gateau n'était pas prêt pour le goûter.

Le lendemain, gros morceau ! C'est le Grand Canyon que nous entamons. Une immense faille dans le plateau du Colorado sculptée par la rivière éponyme. Du haut des belvédères et des sentiers longeant la rive sud nous ne pouvons qu'être étourdis devant la taille du canyon, tant en largeur (jusqu'à 30 kilomètres) qu'en profondeur (1,5 kilomètres). Pour ne rien gâcher les couleurs blanches, ocres et marrons des différentes roches se marient subtilement avec les tâches de verdure panachées ci et là sous un soleil d'azur. J'en fait trop 😂 ? Peut-être. Mais on ne peut pas rester insensible devant cette merveille naturelle en sachant qu'en sus, la roche mis au jour par le Colorado au fond du canyon date de 1800 millions d'années. Or le fleuve n'érode la roche que depuis 5 millions d'années environ 😲





Arrivés en début de journée nous apprécierions la balade aménagée le long du canyon et ses multiples belvédères pendant lesquels nous remplirons consciencieusement les cahiers des Juniors Rangers. Il faut dire que c'est un peu corsé cette fois ci 😉 Nous irons également faire une petite randonnée dans le canyon via la Bright Angel Trail, histoire de voir les différentes couches de roches. Nous n'irons pas au bout, l'aller-retour jusqu'au Colorado fait 20 kilomètres avec 940 mètres de dénivelé 😛 Lise aura déjà du mal à finir nos 5 kilomètres (malaise vite récupéré avec nos denrées ressucrantes) 😺 Nous finirons la journée à observer le coucher de soleil sur le Grand Canyon.




Matthieu n'étant pas rassasié, le lendemain matin nous irons à nouveau explorer le Grand Canyon, mais du côté Est du parc et en camping car cette fois-ci. Et nous profiterons de nouveau points de vue sur le canyon 🤩

C'est également le jour où on eu lieu les évaluations de fin de période pour les enfants. Et oui, comme à l'école la maîtresse vérifie le niveau des apprentissages de ses élèves 😛 Globalement réussis, ces examens mettent en évidence les notions à réviser avant de laisser Lise, Albin et Lucie profiter de leurs vacances scolaires bien méritées à Las Vegas, notre prochaine destination 😀



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

🇨🇵 Premier départ : Matthieu

🇨🇵 Résumé des épisodes précédents

🇨🇦 Bilan et budget du Canada