🇺🇸 Le centre des États-Unis c'est pas banal

Après avoir quitté le parc de Yellowstone et le garage où nous avons réparé notre bolide nous reprenons immédiatement la route ce 27 septembre afin de continuer notre trajet. Bon, la soirée sera quand même consacrée aux douches et lessives avec un film-apéro car on a un sentiment d'être passés à côté d'un catastrophe et d'être vidés. Nous allons entrer, dès le lendemain, dans une période de découvertes naturelles et culturelles inédites au coeur même des États-Unis 😙

Première étape : Great Salt Lake, le grand lac salé. Nous avons hâte de le découvrir et de nous y baigner 🏊 Par contre nous n'avons pas trouvé de coin spécialement recommandé pour la baignade 🤔 On y va donc au jugé et sur la carte on choisit d'aller vers Pelican Beach. Cette plage se trouve dans un parc naturel, nous payons donc les droits d'entrée de 20€, on se met en maillot et hop à l'eau ! Les premières sensations ne sont pas dépaysantes on flotte comme à la piscine, ça ne gratte pas particulièrement, ... On finit par goûter l'eau, aucun goût salé 😲 Pourtant la carte est formelle on touche bien l'étendue d'eau du Great Salt Lake 🤔 Mais en zoomant sur Maps on s'aperçoit que cette partie précise où nous nous baignons est séparée du lac salé par une digue et qu'il s'agit d'un réservoir d'eau douce 😠 Les boulets, pour une fois que ce n'est pas ce qu'on voulait c'est pas de bol ! On restera quand même 2h à se baigner, faire du frisbee, bref passer du bon temps 😀


Deuxième tentative très rapidement avortée au bout d'un chemin de trois kilomètres complètement défoncé. 100 mètres de végétation mi-haute nous séparent de la rive. La troisième tentative sera la bonne Ã  partir du parking d'une salle de concert installé sur un petit désert de sel (le grand lac salé n'est que ce qu'il reste d'une ancienne mer qui submergeait avant la région). Après un petit kilomètre de marche on peut enfin se baigner dans le lac salé 😅 Enfin dans 40 centimètres d'eau 😬 On a beau marcher et marcher le fond est plat ! Il paraît que sa profondeur ne dépasse pas 10 mètres alors qu'il mesure plus de 100 kilomètres de long. Donc on teste tous la flottaison dans une eau aussi salée. C'est assez sympa comme sensation mais on ne restera qu'une dizaine de minute car avec tout ça le jour commence déjà à tomber et Lise est terriblement grattée par tout ce sel.




Le retour sera rude entre le froid causé par l'absence de soleil et le sel qui nous tire la peau. Nous aurons bien mérité notre douche en arrivant au camping car 🚿 A priori les locaux ne pratiquent pas la baignade au Great Salt Lake, on comprend pourquoi 🤣 Finalement aucun regret pour notre erreur de début d'après-midi, les enfants seraient restés sur leur fin si nous n'étions pas allés dans le réservoir d'eau douce 😄




Avant d'aller nous poser pour dormir nous dégusterons quelques plats de gastronomie américaine chez Wendy's, une chaîne de fast-food de bonne réputation 😁 Effectivement les frites et les burgers sont très bons mais sans être non plus extraordinaires. Les tailles des menus sont assez similaires à ce que nous avons en France. Ce qui retiendra notre attention c'est la machine de distribution de boisson aux multiples saveurs ainsi que le sunday à la citrouille. Avis très partagés sur ce dernier, Lise et Lucie adorent, Matthieu est indifférent et Albin déteste.



Ces agapes terminées nous nous rendons au pied du Capitole de l'Utah à Salt Lake City pour passer la nuit. Cette ville nous attire afin d'en apprendre un peu plus sur les mormons, les adeptes de cette religion méconnue créée il y a moins de 200 ans et qui ont fondé l'état de l'Utah. Le matin nous nous rendons donc dans le coeur de la ville : Temple Square. Il s'agit d'un ensemble de bâtiments appartenant à l'Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il ne s'agit pas de petites bicoques. Normal quand chaque croyant vous verse 10% de son salaire vous me direz 🤑


Bon bref on est là on observe les bâtiments administratifs monumentaux, les maisons historiques, les petits jardins en suivant notre plan quand un passant nous aborde et nous propose de nous guider gratuitement. Tom (mormon évidemment) est ténor au sein de la chorale officielle qui regroupe quelques 300 personnes 😲 Cette chorale se produit tous les dimanches pour la messe et pour répéter ils ont le choix entre la salle aux 21000 places (le Conference Center) ou la salle aux 5000 places (le Tabernacle). Et on a le droit à une visite en règle de tous les bâtiments du Temple Square avec les petites anecdotes qui vont bien. Exemple, le Tabernacle a une forme architecturale insolite car lors de sa construction il n'y avait qu'un architecte et il ne savait faire que des ponts 🤪 Pas découragés, les pionniers ont donc mis plusieurs ponts les uns à la suite des autres et ont fermé le tout avec un toit et des murs 😀



Notre guide nous laissera à midi dans le Tabernacle afin de profiter d'un concert gratuit. Bon c'était un mec seul qui jouait de l'orgue. Il ne nous a pas convaincu plus que ça mais on est assez peu réceptifs à ce type de musique. La petite dame qui jouait seule avec son piano dans l'Assembly Hall lors de notre visite matinale a en revanche charmé Albin qui l'a sagement écouté pendant plusieurs minutes 🎹


Finalement le seul bâtiment de Temple Square que nous n'aurons pas pu approcher est le Temple lui-même. Ce bâtiment était en plein travaux lors de notre venue afin de le mettre aux normes sismiques. Ils avaient donc décaissé les fondations tout autour du temple lors de notre visite. Impressionnant 🙂


L'après-midi nous nous sommes rendus au FamilySearch Center, un centre de recherches généalogiques réputé. La raison est que les mormons pratiquent le baptême par procuration, même pour les morts. Il y a donc de vrais mecs qui se font immerger dans les fonds baptismaux des temples mormons plusieurs fois d'affilée. Car oui c'est une immersion pour chaque personne à baptiser, même par procuration 🤯


Mais pardon je m'égare. Nous entrons donc dans l'un des centres de recherche généalogique les plus avancés au monde. Nous, en bons naïfs on espère taper nos noms de famille et tomber sur nos ancêtres du temps de Charlemagne directement. Un Google de la généalogie quoi. Bah c'est pas du tout ça ! Il faut tout faire manuellement.

Étape 1, tu commences avec ton ancêtre le plus ancien que tu connais sur un des ordinateurs mis à disposition. Il faut un lieu et une date de l'un de ses grands évènements : naissance, mariage, décès. L'ordinateur t'indique les banques de données disponibles. Soit t'as de la chance c'est déjà numérisé et tu ne bouges pas de ton ordi, soit c'est pas numérisé et tu pars chercher le micro-film.

Étape 2 : retrouver les parents de l'ancêtre avec l'objectif de retourner à l'étape 1 avec une date et un lieu de naissance. Mais pour avoir cette information il faut se coltiner des pages et des pages de registres civils ou paroissiaux. Par exemple on a fait une recherche du côté de Lucie. Le micro-film sur lequel on devait chercher l'un de ses ancêtres contenait l'intégralité des registres de naissance et de décès de Landéda des années 1910 à 1930 😁 Bon bah on a même pas essayé de chercher hein 😂



Après cette visite urbaine sympathique de Salt Lake City, une bonne nuit de sommeil et quelques heures de route nous attaquons, le lendemain, en début d'après midi un lieu emblématique : Arches National Park. Ce parc contient une très grande concentration d'arches rocheuses naturelles. C'est à dire qu'une partie de la roche rouge s'est effondrée d'elle même du dessous de l'arche. C'est notamment à cause du sous-sol riche en sel (la région était une grande mer il y a des millions d'année, remember ?). Elles sont toutes différentes les unes des autres et c'est un décor vraiment original que nous n'avons pas l'habitude de voir. Nous irons voir la plupart des stars du parc comme Landscape Arch, l'une des arches les plus longues au monde ou encore Double Arch ou les Windows.






Sans oublier l'inattendue Sand Dune Arch, située dans une petite zone de sable rouge où les enfants s'en sont donné à coeur joie.





Nous n'aurons pas assez de notre après midi pour bien finir le parc ; nous reviendrons le lendemain pour terminer par le clou du spectacle : une randonnée jusqu'à Delicate Arch. Ce n'est pas super original, il s'agit de loin de l'arche la plus célèbre et la plus photographiée ! Mais on comprend pourquoi, c'est le fait qu'elle soit posée seule juste en haut d'une falaise qui la rend si belle. La montée peut être difficile mais nous n'avons pas eu cette sensation car nous ne sommes pas en plein été, la descente, après avoir prit le temps d'admirer la vue, se passera facilement car Albin a trouvé des Québécois (parlant français) et nous marcherons ensemble en discutant de nos voyages respectifs. Un bon moment de partage.


Petite note mode et shopping : depuis notre arrivée aux États-Unis, les enfants sont à la recherche des vestes des Juniors Rangers qu'ils ont aperçu à notre premier arrêt à Little Bighorn. Idéal pour accrocher ses badges ou mettre ses affaires dans les petites poches. Mais chou blanc (en taille ou en vente) jusqu'à ce que nous arrivions à Arches. Depuis les enfants ont le droit à tout un tas de remarques admiratrives et bienveillantes partout où nous nous promenons 😀 "Juniors rangers ! Cool !"

Après Arches, c'est au Mesa Verde National Park que nous nous rendons. Dans ce site classé à l'Unesco se trouvent quelques habitats troglodytes bien conservés des indiens Pueblos. Une fois n'est pas coutume Matthieu est un peu fâché du parc 😡 On lui a promis un site culturel de classe mondiale, on s'est tapé des centaines de kilomètres en camping car, on a dû monter sur la mesa avec notre bolide (une espèce de montagne au sommet plat et aux bords abrupts qu'on voit souvent dans les westerns) et tout ce que le parc propose concernant les habitats troglodytes c'est quatre points de vue à 300 mètres de distance. Ouais OK il y a des jumelles à disposition mais ça reste léger à son avis. Lucie quand à elle trouve l'ensemble bien construit. En effet, on apprendra tout de même des choses nouvelles car il y a un chemin de visite qui passe en ordre chronologique dans différentes ruines d'habitats Pueblos et nous pourrons donc voir, de près cette fois ci 😼 l'évolution de leur architecture entre 300 à 1300 environ. En revanche au niveau des traditions, jeux, habitudes, ... pas un mot. On dirait que personne ne sait comment ils vivaient 😬 Cela est probablement dû à la tradition de transmission de l'histoire par oral, du coup il n'existe pas de documents pour les recherches...




Une fois fini Mesa Verde, nous nous apercevons que nous avons besoin d'une pause. Nous avons comme un sentiment de grande fatigue et presque de lassitude des découvertes, ce qui est dommage 😬 Peut-être est-ce le contrecoup de notre panne à Yellowstone ou peut-être est-ce autre chose mais nous ne voulons pas rouler le lendemain. Pour les enfants évidemment c'est une excellente nouvelle de ne pas rouler 😁 Lucie nous organise une journée cool dans la ville de Durango qui commence par un petit déjeuner chez Denny's, une chaîne de diner à l'américaine. La moins que l'on puisse dire c'est que le petit déjeuner est gargantuesque 🤤 Entre le bacon, les oeufs brouillés, les pancakes XXL et les saucisses, on ne sait plus où tourner de la tête. Seule entorse au gras et au sucré : une petite portion de fruit. Saurez-vous la retrouver sur la photo suivante 😁 ?



Le reste de la matinée se déroulera à la bibliothèque pour Lucie et les enfants (Albin avait demandé à y aller) pendant que Matthieu reste travailler dans le bolide. Les enfants trouveront leur bonheur malgré le fait que les livres soient en anglais. Entre BD et puzzles, la matinée se termine vite.



L'après-midi Lucie nous a dégoté un recreation center, un espèce de centre sportif multi-activités. On commence par une petite séance de piscine avant que les enfants n'enchaînent les grimpes sur un mur d'escalade. Nous apprendrons que ce genre d'endroit est assez commun aux États-Unis et il est possible d'y pratiquer un tas de sports. Comme les enfants terminent l'école assez tôt vers 14h30 ou 15h, la fin de l'après-midi est souvent consacrée aux activités extrascolaires, qu'elles soient sportives ou culturelles. Seul bémol, il n'y a rien de pratique (transport en commun par exemple) pour transporter les enfants de l'école à leurs activités, ce sont donc les parents qui s'organisent entre eux pour emmener les enfants jusqu'aux lieux de leurs activités respectives...



Nous avions vraiment besoin d'une journée off et ce moment de repos a été bien apprécié par toute la famille. En espérant que ce soit suffisant, nous repartons sur la route 😅 À suivre...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

🇨🇵 Premier départ : Matthieu

🇨🇵 Résumé des épisodes précédents

🇨🇦 Bilan et budget du Canada