🇺🇸 La conquête de l'Est

Ce 15 septembre 2023 nous entrons aux États-Unis par le poste frontière de Green Grass. Nous sommes étonnamment peu stressés avant le passage de cette frontière alors que c'est notre première frontière terrestre et que les douaniers américains sont réputés intransigeants 😀


Nous entrons par la route dans un premier sas. Le douanier en poste nous pose quelques questions sur l'objectif de notre voyage, nos situations professionnelles, le contenu de notre camping car, ... Puis il nous annonce qu'il nous faut le formulaire I-94 et que ça se passe à l'intérieur. Pour l'instant aucun soucis on s'y attendait. Donc on se gare et on rentre dans la douane. Plusieurs personnes sont déjà là. Nous apprenons que nous serons appelés quand ça sera notre tour. Pas de soucis on s'installe et on patiente.

Un groupe de quatre chinois est appelé, ça semble un peu laborieux pour eux. Ils vont d'abord au comptoir discuter avec les douaniers mais ils n'auront probablement pas les bonnes réponses et devront aller à un entretien dans un bureau deux par deux. Pour deux trentenaires indiens ça semble également délicat. Il feront plusieurs allers-retours au niveau du guichet. Un couple plus âgé de caucasiens attend sagement, lorsque l'un des monsieurs asiatique viendra s'asseoir à côté d'eux ils sortirons leurs masques FFP2... Tirez en les conclusions que vous souhaitez...

Puis arrive le car. Tous ses passagers nous passent devant un par un. Et il y a beaucoup de passagers dans un car 😅 Mais ils repartent vite du comptoir après quelques échanges avec le douanier 😐 Cela nous rassure tout de même, la procédure habituelle n'est pas très longue.

Quand enfin arrive notre tour c'est Matthieu qui se charge d'aller remplir le formulaire où il faut déclarer dans chaque catégorie les éléments que l'on importe. La douanière le laisse compléter tout ce qui est argent, armes, plantes mais pour le contenu du frigo et des placards elle fait venir Lucie car "women always know better what's in the kitchen". Il faut bien admettre que ce n'est pas totalement faux 😝

Une fois satisfaite de nos réponses elle part faire une inspection à l'intérieur du camping car. Elle reviendra avec des kiwis qu'elle jettera car ils viennent du Pérou. Nous retrouverons les même dans le prochain Walmart 🤪

Finalement après avoir été délesté de 24$ nous serons admis au sein des États-Unis ! Victoire ! Passage à la pompe à essence puis aux courses à Walmart et nous décidons de passer la nuit sur leur parking. Vers 21h une bande de jeunes commence à boire de l'alcool, à faire des courses de pickup, des drifts, ... Pas très rassurant 😧 Nous décidons de rester sur place car nous sommes plusieurs postés là pour la nuit, et ensemble on se sent mieux protégés. Lucie reste quand même l'oeil glissé derrière un coin de rideau pour surveiller l'évolution des choses. Les bruits n'empêchent pas les enfants de s'endormir profondément 😴 Et les fêtards s'en iront une heure plus tard, ouf.

Le lendemain route toute la journée et le soir nous nous posons sur un spot sympa au bord de l'eau et avec personne à l'horizon 😍 On rêve de notre nuit sans bruit après celle mouvementée de la veille ! Mais immédiatement des locaux (des indiens Crow vivant dans la réserve sur laquelle nous nous trouvons) nous mettent en garde : cet endroit est très mal famé le soir venu à cause de la drogue (consommation et vente). En vérifiant sur iOverlander, effectivement certains avis font état de coups de feu entendus dans la nuit. Bon et bien, on profite tant qu'il fait jour, les enfants jouent, on mange ensemble admirant le paysage et on se déplace un peu plus loin pour la nuit, près d'une station essence située en contrebas d'une highway. La nuit sans bruit ne sera pas pour aujourd'hui 😟 Décidément, les États-Unis nous laisse une petite impression d'insécurité pour nos deux premières nuits 😬


Le matin nous nous dirigeons vers Little Bighorn Battlefield. Il s'agit du lieu historique de la fameuse bataille de Little Bighorn à laquelle ont participé les non moins fameux Sitting Bull et Crazy Horse. Cette bataille sera la dernière grande victoire des indiens souhaitant conserver leur mode de vie traditionnel contre les américains et se soldera par la mort du Lieutenant Colonel Custer sur la colline Last Stand Hill. En se battant jusqu'à la fin de manière héroïque, Custer est devenu un héros national et a donc donné son nom à un tas de trucs du coin.


Notre visite dans ce lieu historique a été l'occasion d'acheter notre pass America is beautiful, donnant accès à un grand nombre de parcs nationaux et lieux historiques des US. Ce sera également l'occasion pour les enfants de se frotter pour la première fois aux cahiers des Junior Rangers 😁 Et on peut dire qu'ici ça rigole moins qu'au Canada. Pas question que les questionnaires soient remplis à la va-vite pour obtenir son badge 🤭 Le ranger vérifie soigneusement les réponses notées voir leur pose des questions. Ils sont un peu stressés nos petits 😧 Mais leur premier badge est acquis ! Quelle fierté !


Sur la route nous passons dans des zones qui ne semblent pas propres, les maisons sont faites de bric et de broc, dans les jardins traînent des restes de voitures, ferraille et autres objets. Nous nous arrêterons dans une petite ville pour imprimer des leçons manquantes pour Lise et découvrons une ville de réserve indienne. Beaucoup de détritus, des chiens errants. Cela pose question sur la gestion des réserves, des ressources et nous nous demandons si nous n'avons pas la preuve devant nos yeux de cette économie américaine à deux vitesse dont on entend parler. D'autant qu'en sortant des réserves nous retrouvons les propriétés bien tenues...

Notre route nous a ensuite emmené un peu plus loin vers l'Est, à Devils Tower, une curiosité géologique. Une petite tour de roche formée de plusieurs colonnes émerge au milieu de nulle part 🤩 Ce sera l'occasion de faire une balade tout autour. C'est un lieu sacré pour les indiens qui viennent y déposer leurs prières sous la forme de petits morceaux de tissus qu'ils accrochent aux arbres. Après la correction du cahier des Junior Rangers, nous découvrons que la remise du badge implique normalement the pledge 😳 Les enfants, la main droite levée ont donc répété après la Ranger (dans un anglais approximatif) un serment dans lequel ils promettent de protéger les parcs nationaux américains. C'était mignon comme tout et comme ils ne s'y attendaient pas ils étaient évidemment impressionnés mais fiers.



En mettant cap à l'Est, ce que nous ne voulions surtout pas rater était le Mont Rushmore. Nous avons tellement vu à la télé ce monument mythique qu'il nous était impossible de ne pas le mettre sur notre route. Et on peut dire que c'est impressionnant. Déjà l'arrivée au belvédère principal passe par une avenue bien large avec tous les drapeaux des états et des territoires américains. Ensuite les têtes en elles mêmes sont très grandes mais très bien sculptées. Nous apprendrons beaucoup de choses sur les quatres présidents sculptés sur la montagne (Washington, Jefferson, Roosevelt et Lincoln) ainsi que quelques anecdotes (par exemple Roosevelt a été représenté parce qu'il était pote avec le sculpteur). Nous en apprendrons également pas mal sur le travail des travailleurs (90% du boulot de sculpture a été fait à la dynamite) et le contexte (l'intégralité du chantier s'est étalé sur 14 ans mais avec seulement 6 ans et demi de travail effectif, le reste étant de la recherche de fonds). En revanche pas un mot sur le fait que le Mont Rushmore est réalisé sur les Black Hills, des montagnes sacrées pour les indiens Lakota 🧐




Après le Mont Rushmore nous nous posons dans une petite ville, près de jeux pour enfants afin que nos monstres se défoulent 👹 Et je peux vous dire que, quand on ouvre la porte du bolide après plusieurs heures de route, on a l'impression d'un lâché de fauves ! Le hasard fait que nous rencontrons François et Françoise, un couple de rennais de l'âge de nos parents, actuellement en vacances. Entre bretons on sympathise, on s'échange des tuyaux sur les choses à voir, où dormir, des contacts sur place, ... Ils nous offriront en partant une délicieuse confiture faite dans une ferme dans laquelle ils avaient dormi la veille. Elle fera notre régal le lendemain matin 😋

Ce fut un soir décidémment chargé. Un policier viendra nous déloger pour la première fois en nous demandant de ne pas stationner là pour la nuit car c'est contre la politique de la ville 👮 Le policier est très sympathique au demeurant, il a visité le sud de la France il y a peu. Qu'à cela ne tienne, nos monstres ont épuisé leur énergie, nous nous rendons sur une aire de repos proche de la highway (encore du bruit) pour la nuit.

On sent un changement de mentalité concernant les Premières Nations ici aux États-Unis par rapport au Canada. Déjà on re-dit indien. Certaines réserves dans lesquelles nous sommes passés ressemblent à des bidonvilles. La première chose que nous a dis une postière quand elle a su que nous étions européen c'est qu'elle était Cheyenne et que les Cheyennes avaient tué Custer 😳 Et évidemment au Mont Rushmore, aucune allusion à quoi que ce soit d'indien. Ça contraste énormément avec le Canada sur cet aspect.

Notre prochaine étape est encore loin nous passons une nouvelle nuit sur la route. Nous avons besoin de calme et decidons, pour la première fois, d'innover ! Pour passer la soirée nous choisissons un endroit assez sauvage : le parking d'une toute petite exposition d'empreinte de dinosaures gérée par le Bureau of Land Management (BLM). La spécificité des terres gérées par le BLM est qu'il est possible d'y bivouaquer gratuitement 😊 Le seul problème c'est que cette exposition se situe après un chemin de gravier de 5 miles (à peu près 7.5 kilomètres). Aucun soucis pour notre bolide pensons-nous et il faut bien sortir des sentiers battus ! À l'arrivée, après une gravel road parcourue avec succès, un parking désert rien que pour nous dans un paysage typique du Wyoming 🤩 Nous observerons les empreintes de dinosaures rapidement le soir même car il commence à faire froid et l'orage s'annonce. Nous les regarderons plus attentivement le lendemain matin.



Après une nuit de tonnerre et de pluie où Lucie et Lise ont assez mal dormi, nous devons reprendre le même chemin en gravier qui nous a amené où nous sommes en sens inverse. Le problème c'est que ce chemin est maintenant bien détrempé et que nous n'avons pas de 4x4. Mais bon comme Matthieu est confiant on y va quand même 😅 La majorité du trajet se passe correctement (même si Lucie se liquéfie sur le siège passager pendant que les enfants ne se rendent compte de rien, absorbés dans leur fabrique à histoires). Il y a bien quelques embardées à cause des crevasses et de la boue mais dans l'ensemble on se rapproche de la civilisation. Il ne reste plus que LA dernière côte, la plus raide, bien détrempée, pleine de boue, celle que Lucie appréhende depuis le début 😨 Mais nous sommes trop engagés maintenant, et notre délivrance se trouve juste après cette côte. Nous n'hésitons donc pas longtemps et nous nous lançons à l'assaut de notre Everest à vitesse constante, en première, afin de maximiser nos chances. Plusieurs fois nous avons cru que notre bolide allait s'arrêter, collé à la boue mais non ! Quand l'adhérence se perdait d'un côté elle était reprise de l'autre, et petit à petit nous sommes arrivés en haut ⛰ Joie et bonheur ! Lucie était grelottante de stress, gelée et tellement soulagée qu'elle a du sortir du camping car pour faire quelques pas sur la terre ferme afin de reprendre ses esprits 😁 Matthieu était fier, son bolide à propulsion et roues jumelées venait de prouver qu'il pouvait emmener sa famille sur n'importe quel chemin.

De nouveau sur l'asphalte, nous avons pu nous rendre à notre prochaine étape : le parc national de Yellowstone. Et le moins que l'on puisse dire c'est que l'on y aura vécu des sensations fortes dont vous aurez tous les détails dans le prochain article 😅

Commentaires

  1. Bonjour Lise et Albin, nous avons bien reçu votre colis qui nous a fait très plaisir. On a pu comparer les Unes des journaux canadiens avec celles des journaux français. Nous avons commencé à suivre vos aventures et nous allons maintenant lire vos articles régulièrement pour situer sur notre carte géographique l'avancée de votre voyage. Nous sommes émerveillés par les beaux paysages que vous avez découverts. Certains ont été impressionnés par l'ours ou par les chutes du Niagara, d'autres aimeraient bien goûter aux chamallows grillés! A bientôt on l'espère!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

🇨🇵 Premier départ : Matthieu

🇨🇵 Résumé des épisodes précédents

🇨🇦 Bilan et budget du Canada