🇨🇦 Les Montagnes Rocheuses canadiennes

Ce 10 septembre nous entrons dans le parc national de Banff, l'un des arrêts qui nous intéresse le plus dans notre voyage canadien. Nous sommes même dans LA zone des parcs nationaux canadiens, tous les plus connus (Banff, Jasper, Kootenay, Yoho) se touchent 😁 Nous passerons donc les trois nuits que durera notre séjour dans des camping, le camping sauvage que nous pratiquons jusqu'à présent étant strictement interdit dans les parcs nationaux. Et on dormira super bien 👍

Depuis quelques jours c'est Lucie qui a pris le volant car Matthieu a mal à la cuisse pour une raison indéterminée 🤔 En arrivant nous visitons très rapidement la ville de Banff ainsi qu'un musée très rétro sur la faune du parc national (animaux empaillés et tout) mais l'endroit est comme nous le craignions : très touristique.

Nous quittons donc la ville pour aller faire une randonnée. Depuis le matin, outre sa jambe qui le fait un peu souffrir, Matthieu est légèrement dérangé, sans doute à cause du fast-food fait l'avant-veille. Il faut dire que les enfants ont aussi eu quelques signes digestifs la veille, mais moins prononcés... Nous partons tout de même avec nos sacs sur le dos en direction du Canyon Johnston, proche de notre camping. La randonnée d'environ 12 kilomètres en tout comporte plusieurs vues sympas le long de son parcours : les lower falls, les upper falls et enfin les ink pots. Si le sentier est très fréquenté et très aménagé, voir bétonné jusqu'aux upper falls, ensuite la nature reprend ses droits et nous nous retrouvons la majorité du temps seuls à cheminer. A l'arrivée nous pouvons admirer de sublimes bassins d'eau ayant chacun une teinte différente située entre le bleu et le vert 🤩 En prime la petite rivière d'eau froide encaissée entre les montagnes dans laquelle iront quand même se baigner tout nus les enfants 😀




Le retour au camping fut difficile pour Matthieu qui se sentait de moins en moins bien tout le long de l'après midi. Mais une petite sieste réparatrice dans le camping car eu un effet salvateur pendant que Lucie et les enfants lançaient le premier feu de camp de notre vie 😁 Bon on n'a pas réussi à faire cuire dessus les courgettes et les brochettes que nous avions prévues mais comme on a quand même réussi à griller des chamallows (au plus grand plaisir de Lise), on peut dire que c'est un succès 😉


Le lendemain, Matthieu ayant toujours une petite forme, nous optons pour une petite randonnée de 8 kilomètres seulement qui nous emmènera voir des lacs à l'eau laiteuse et des panoramas de montagne à couper le souffle. Ce sera également l'occasion de tester la gourde filtrante que nous avons eu en cadeau (merci 😘). Une très chouette journée.




Et la soirée n'est pas en reste ! Nous remettons le couvert avec un autre feu de camp ! Au menu du soir, patates cuite au feu et "camembert" coulant (entre guillemets). Repas évidemment terminé par des chamallows grillés 😁 Albin se fera également un copain dans la soirée appelé Jay et appréciera beaucoup de jouer avec lui. Il se sentira tellement en confiance qu'il sortira pour la première fois des phrases en anglais à cet inconnu 🐱


Le troisième jour est un jour de transition. Nous passons en effet du parc national de Banff à celui de Jasper, le plus grand du Canada. La route de fera en camping car avec pas mal de petits arrêts pour observer un col ici, un lac là, ... Point le plus intéressant : le glacier Athabasca 🤩 C'est très impressionnant à voir et de s'imaginer que le glacier "coule" le long de la montagne avant de fondre. À notre plus grande déception il est impossible de marcher sur le glacier à pied 😔 Pour avoir ce privilège il faut acheter un onéreux billet de bus (130€ par personne pour 5 minutes de trajet). Business is business...


Nous nous remettrons de ce désagrément en fin d'après midi aux sources chaudes Miette où nous profiterons de quatre bassins aux températures différentes en extérieur au milieu des montagnes 😁 Les enfants préfèrent le bassin à 19° alors que Lucie se chauffe dans celui à 38°.


Le lendemain tout le monde est un peu fatigué des deux jours précédents alors nous prenons notre temps, aire de jeux, lecture... L'après midi on se motive quand même à faire une petite balade. Il faut dire que nous avons vu assez peu de gros animaux sauvages, alors qu'il y a des mises en garde partout : à l'entrée des sentiers, sur les brochures, dans les campings, ... Les poubelles sont spécifiquement conçues pour résister aux ours, on conseille aux randonneurs de se munir d'une bombe au poivre, ... et pourtant pour l'instant nous avons fait chou blanc. Donc là pour le dernier après-midi dans le parc national de Jasper, pas question de faire les choses à la légère : on part sur un sentier qui longe le corridor des animaux sauvages, ou aucune activité humaine n'est autorisée. Nous sommes tous aux aguets mais seule une biche nous passera devant. Un peu dépités nous nous installons sur un point de vue un peu en hauteur afin de compléter les cahiers Xplorers des enfants 😝 tout en scrutant la nature en contrebas au cas où. Ce sont les petits cris d'un touriste "Bear, Bear" qui alertent Lucie qui nous appelle alors pour observer un véritable ours en liberté en train de manger des baies près du sentier où nous étions 20 minutes plus tôt 🤩 Ça n'a pas duré très longtemps, peut-être 5 minutes en tout mais c'était magique 😁



Pendant notre périple dans les Rocheuses nous avons réorganisé la suite de notre trajet. Exit Vancouver et la Colombie Britannique. Exit Seattle et le mont Saint Helens. Nous ne verrons donc le Pacifique qu'en Californie. Cet allègement bienvenue nous fait gagner des milliers de kilomètres de route 🙂 Les distances commencent en effet à se faire sentir, nous aspirons à plus de temps et moins de route.

Les Rocheuses seront l'un des derniers chapitres pour nous au Canada. Mais pas question de quitter le territoire canadien avant d'avoir mangé chez Tim Hortons ! Ces cafés sont présents un peu partout au Canada (vraiment partout, du genre si il y a un commerce dans un hameau, c'est forcément un Tim Hortons) et semblent indissociables de l'âme canadienne. A noter qu'on pensait initialement qu'il s'agissait d'un fast food, mais quand nous sommes rentrés un soir dans un Tim Hortons et qu'on a trouvé que des pâtisseries et bien nous avons fait demi-tour 🤭 Verdict : c'est plutôt bon mais très sucré.


Juste avant de quitter le Canada nous faisons deux escales techniques : l'une pour faire la vidange de notre bolide, qui a parcouru sans broncher plus de 11000 kilomètres sur le sol canadien et l'autre pour colmater un impact sur notre pare-brise. C'était pas Carglass mais c'est tout comme 😀 



Du temps est aussi accordé aux lettres envoyées aux copains et classes des enfants et à un bilan personnel du Canada. Les tri des photos est fait.


Ainsi paré, nous pouvons prendre la route direction les États-Unis !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

🇨🇵 Premier départ : Matthieu

🇨🇵 Résumé des épisodes précédents

🇨🇦 Bilan et budget du Canada