🇺🇸 La Californie, vivement que ça soit fini

Après être entrés en Californie par les parcs nationaux du milieu de l'état, il nous reste deux étapes principales avant de rejoindre le Mexique : les villes mythiques de San Francisco et Los Angeles et enfin atteindre la côte Pacifique !

Étant donné l'état d'esprit dans lequel nous nous trouvons après avoir été suspectés voir chassés dès notre arrivée, nous entamons nos visites avec un enthousiasme mesuré. D'autant plus qu'en Californie il est bien plus difficile que partout ailleurs aux Etats Unis de trouver de l'eau potable ou un endroit où vider nos eaux sales. On sent vraiment qu'ici les camping cars ne sont pas les bienvenus 😡 Du moins ceux qui cherchent vivre en itinérance gratuite comme nous, parce que des RV park Ã  150$ la nuit et des dump à 20$ il y en a 🤑

Bref ce 26 octobre nous entamons la visite de San Francisco en entrant par la grande porte : le Golden Gate. C'est assez sympa de rouler dessus après l'avoir longtemps observé à travers films et séries 😁



Un peu avant d'arriver à ce pont mythique, par la force des choses nous avons pu contempler le Pacifique pour la première fois, signe que nous avons traversé l'Amérique du Nord d'un océan à l'autre 😁 C'est un moment chargé d'un peu d'émotions et pour fêter ça 🎉 nous avons mangé nos sandwichs du midi en observant la prison d'Alcatraz qui se trouve dans la baie de San Francisco. Nous n'irons pas la visiter à cause du tarif d'entrée californien 💸


Ça sera d'ailleurs une constante en Californie, à chaque fois qu'on se demandera si une visite, activité ou restaurant sera possible, ça sera systématiquement hors budget avec des prix totalement délirants. Heureusement qu'il y a Walmart pour se sustenter 😁

San Francisco est une ville est plutôt jolie et propre, sans trop de circulation. Nous passons voir plusieurs points d'intérêts dans la ville comme les lions de mer du Pier 39, la dégustation de chocolat Ghirardelli ou la Filbert Street, une rue super pentue. Heureusement qu'on a fait la visite à pied et pas avec le bolide 🤣 Nous sommes également passés au musée maritime, géré comme la plupart des parcs nationaux par le National Park Service. Pour une fois ce n'est pas terrible et à part des badges de Junior Rangers on en a pas tiré grand chose.





Notre meilleure visite sera sans conteste le musée des cable cars, un vieux système de transport en commun du XIXe siècle où les wagons sont tirés par des câbles passés sous les rails à partir de la salle des machines (située dans le musée) où se trouvent les quatre énormes moteurs de 500 chevaux nécessaires au fonctionnement du système. On y apprendra le fonctionnement et la maintenance des câbles en eux-mêmes ainsi que les opérations nécessaires dans les wagons pour s'arrêter et redémarrer à un arrêt, y compris dans les pentes à 30% 😨 Car le câble ne s'arrête jamais, avec une vitesse constante de 10 miles à l'heure. Passionnant 😀


Par contre on a un peu foiré notre coup sur les billets (qui sont assez chers pour un transport en commun, environ 55€ pour nous quatre). On est monté dans un cable car vers 18h pour nous ramener près de la marina où nous étions garés, en pensant que notre billet journée marcherait 24h. Cruelle erreur ce n'est valable que jusqu'à minuit le jour de validation 🤪 Du coup on aura pas fait plus de 15 minutes de cable car et pas dans le circuit le plus glamour. Mais voir le machiniste opérer ses manettes vallait tout de même le coup 😉




Le premier soir à San Francisco nous mangerons un repas provenant de Chinatown avec Guillaume et Lilia qui attendent un colis dans la ville 😁 Oui on ne se quitte plus 🥰 En dessert des fortune cookies, vous savez les petits biscuits avec des messages dedans qu'on voit dans les séries américaines. Albin a eu "il faut que tu travailles dur" et Lise "tu es très intelligente et tes amis viennent toujours te demander conseil" 🤣 Lucie, quant à elle, doit toujours se dire "qu'il y a toujours un chemin pour atteindre son but".




Après être retournés en ville le lendemain voir du street art, la fameuse maison bleue de Maxime Le Forestier et les Painted Ladies (qui ne nous ont pas tapé dans l'oeil, énormément de maisons de San Francisco leurs ressemblent) nous mangeons un repas de Japantown le soir. C'est l'un des trois quartiers japonais restant en Amérique du Nord après les politiques anti-japonaises de Roosevelt pendant la Seconde Guerre mondiale. La nuit se passera près d'une plage où l'on sera réveillés vers 6h30 par des surfeurs. Car oui le surfeur californien n'est pas un mythe 🤣







Cette ville nous confirme ce que nous présentions déjà, les personnes sans-abris sont nombreuses. Nous traversons des campements de fortune, des personnes qui dorment dans les parcs, des caravanes et camping-cars qui ne roulent plus installés un peu partout. Le clivage entre riches et pauvres est visible partout.

Puis nous quittons (enfin) la ville. Pour rejoindre Los Angeles nous prenons la highway 1 qui longe le Pacifique. Devant nous plus de 700 kilomètres. Les paysages sont sympas mais ce sont "juste" des bords de mer qui ressemblent assez à ceux de la Bretagne 😁 De plus, bien que le soleil soit de sortie toute la journée, un vent assez fort souffle constamment de la mer. Les températures tant de l'air que de l'eau ne nous incitent donc pas à rester trainer, nous avançons donc tranquillement.




Nous aurons la chance de voir des animaux pendant notre descente. D'abord des lions de mer dans le parc de Año Nuevo après une petite marche d'une heure.



Puis des papillons monarques dans un parc d'état. Ces papillons sont vraiment particuliers. Déjà ils sont beaux et volent un peu comme des oiseaux car ils peuvent planer un peu. Mais leur caractéristique principale est d'effectuer de grandes migrations deux fois par an entre le Canada et les États-Unis d'une part et le Mexique d'autre part. Dans ce dernier pays où ils passent l'hiver, ils se réunissent tous sur une toute petite surface (20 hectares environ) 🤯 Encore plus fou, leur migration du Sud au Nord se fait sur plusieurs générations alors que du Nord au Sud c'est en une seule 🤯 Bon j'arrête là avec les infos chiantes, mais c'est totalement dingue !!!




Autre chose que j'allais oublier ! Halloween approche ! Les américains ne prennent pas la chose à la légère. Déjà dans les Walmart depuis la fin août dès le Canada tous les bonbons et décorations sont de sortie. Mais nous avons vu également sur la route pas mal de fermes de citrouilles en fête pour l'occasion. Bon là c'était l'occasion ou jamais donc on est allé voir 🙂 On a même trouvé un tracteur John Deere tout neuf ou presque (coucou Serge 👋). Les enfants nous ont supplié, mais non il n'y aura pas de citrouille creusée dans le camping car 😉 Nous profiterons de la route pour aller acheter les déguisements de toute la famille en prévision de la fameuse soirée.





Avec Guillaume et Lilia nous nous chercherons souvent le long de la highway 1. Ce jeu du chat et de la souris sera assez marrant, de savoir en fin de journée qui est arrivé où 🐀 Après trois jours à se promettre qu'on se voit le soir, on se retrouvera finalement ensemble à Oaxnard, sur un parking. Pas très glamour mais on s'y sent en sécurité et c'est autorisé 😅 Soirée une nouvelle fois très sympa, on sent que des liens se tissent et qu'on devient plus que de simples familles qui se sont croisées sur la route 🥰


Le lendemain matin nous faisons un brunch ensemble dans un parc de la ville avec pancakes fais maison ! En bons nomades, la vaisselle se fera dans des bassines avec l'eau des sanitaires. Faudrait pas user la nôtre, c'est dur d'en trouver en Californie 😁




Les enfants jouent ensemble tranquillement dans les jeux pour enfants quand patatra, Albin vient nous signaler que Lise s'est fait mal  Bon c'est pas son premier bobo, on ne déclenche pas le plan ORSEC mais Lucie va quand même voir. Elle se plaint du pied. On va attendre un peu, on verra. Elle continue à jouer à cloche pied mais se plaint toujours une heure plus tard. Un œdème est apparu, Lucie fait des photos et les envoie à la copine docteur aux urgences pédiatriques. La réponse, malgré les photos pourries, confirme ce que Lucie craint, ce pourrait être une fracture. Bon, on va attendre quand même un peu plus 😬

On part à huit visiter Malibu et ses plages, sur lesquelles, et nous en sommes abasourdis, n'ont PAS été tournés les épisodes d'Alerte à Malibu 🤪 Ce jour là il fait assez chaud pour aller se baigner et surtout jouer sur le sable à enterrer les enfants ou faire des châteaux de sable 🏰




Mais en fin de journée il faut bien se rendre à l'évidence, Lise a le pied gonflé, un hématome et ne le pose plus par terre. Nous nous séparons donc une nouvelle fois avec Guillaume et Lilia après un bon repas à l'heure du goûter pour nous rendre à la bibliothèque 🤪


Bah oui, comme nous avons une assurance santé pour voyageurs, notre assureur est un peu plus suspicieux que la Sécu pour faire ses remboursements. Pour avoir l'espoir de nous faire rembourser il faut faire remplir par tous les professionnels de santé un formulaire spécifique de l'assurance. Prévoyant comme on est, nous n'en avions aucun d'avance 😬 Après avoir demandé conseils à la bibliothécaire sur les différents moyens d'accéder à des soins de santé aux US nous nous rendons à l'urgent care le plus proche, ce qui correspond au niveau au dessus de la médecine de ville (car il est 17h) mais en dessous de l'emergency room (urgences vitales).

Je vous fais le dialogue à peu près à notre arrivée au centre de soins :

- Oui bonjour ma fille s'est tordu le pied en jouant est-ce que vous pouvez la soigner ?
- Oh la pauvre bichette mais bien sûr qu'on peut la soigner. Vous êtes dans quelle mutuelle ?
- Oula on en a pas, on est des voyageurs
- OK dans ce cas là il me faudra 285$ d'avance. Et on vous facturera le reste à la sortie.

Comment ça "le reste" alors que tu viens de me prendre plus de 250 balles ? On savait que les soins de santé aux États-Unis sont chers, mais ca fait un choc de les payer de sa poche 🤪 Car oui comme on a pas vraiment le choix on paie et on attend, en appréhendant la sortie (est-ce que mon plafond de carte bleue sera assez élevé ou vais-je devoir demander à vendre l'un de mes organes sur place ?).


Dix minutes après nous pouvons entrer et une infirmière commence à s'occuper de Lise. Tout se passe comme en France : box, radios, médecin, diagnostic de fracture, attèle. C'est juste ultra plus rapide. Moins d'une heure entre notre arrivée et notre sortie, allégés de près de 500€ en tout (pas d'organe à vendre 🎉). Lise ressort inquiète des suites, avec une botte géante de Robocop et 6 à 8 semaines d'immobilisation. Ce n'est pas la joie...



Sur les conseils du médecin nous faisons dès le lendemain une visite de contrôle avec un chirurgien orthopédiste pédiatrique. On est le 31 octobre, jour d'Halloween, et c'est donc tout naturellement qu'il arrive habillé comme Woody de Toy Story. Il parle bien français et pour toute amélioration recommande de changer la botte de Robocop dont était affublée Lise depuis la veille par une espèce de sandale de maintient plus légère et propose de limiter sa période sans sport à quatre semaines. Voilà notre fille soulagée qui retrouve le sourire 😁


Prix de la consultation de 20 minutes et de la sandale : 300€. À ce prix là normal qu'il parte à 16h 😊 On vous rassure le budget voyage ne sera pas impacté, nous serons remboursés par Chapka, notre assurance santé, 10 jours après l'événement de tous les frais, déduction faite d'une franchise de 35€. Mais du coup ces péripéties nous interrogent sur la santé aux États-Unis et sur qui y est éligible 😑 Néanmoins, ce système où chacun paye a aussi ses bons côtés. Les gens qui se présentent pour des soins en ont réellement besoin. Cela responsabilise chacun et si notre prise en charge a été aussi rapide c'est sûrement grâce à ça. Bref, difficile de juger chaque système de santé.

Ça y est nous sommes arrivés à la fin de la highway 1. Prochaine et dernière étape, Los Angeles, une ville qui fait rêver 🤩

Ou pas 😬


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

🇨🇵 Premier départ : Matthieu

🇨🇵 Résumé des épisodes précédents

🇨🇦 Bilan et budget du Canada