đŸ‡ș🇾 Une histoire de pneus

Dans l'article prĂ©cĂ©dent nous avions quittĂ© Las Vegas en compagnie de Guillaume et Lilia et de leurs enfants. Ils finissent leur itinĂ©raire aux États-Unis de la mĂȘme maniĂšre que nous et Ă  peu prĂšs au mĂȘme rythme. Du coup nos deux familles dĂ©cident d'aller ensemble visiter le prochain parc national đŸ€© Comme vous aller les croiser pas mal pendant les prochains paragraphes autant faire les prĂ©sentations.

Presque quarantenaires, Guillaume a un contact aussi facile que Lilia a d'Ă©nergie. Ils sont partis avec leur van 4x4 Mercedes de 1997 surnommĂ©"BernabĂ© 1er" 👮 de Nice en juillet avec leurs deux enfants : SĂ©lĂ©na, 12 ans, qui passe aussi facilement des conversations d'adultes aux jeux pour enfants et Atilio, 9 ans, qui est trĂšs joueur une fois sa carapace percĂ©e. Ce dernier et Lise s'entendront d'ailleurs comme deux larrons en foire et se surnommerons "les compagnons".

Ce 17 octobre, rendez vous est donc pris pour le soir Ă  l'extĂ©rieur du Death Valley National Park car on ne peut pas dormir dans l'enceinte des parcs nationaux. Enfin pas gratuitement si vous voyez ce que je veux dire 😉 Guillaume et Lilia finiront leurs visites Ă  Las Vegas pendant que nous ferons tranquillement la route et rĂ©cupĂ©rerons les cahiers des Juniors Rangers pour les quatre enfants avant la fermeture du parc 😉 Une fois notre mission accomplie nous en profitons pour faire le plein d'eau propre et vider nos eaux sales dans la dump station mise Ă  disposition gracieusement dans le parc. L'opĂ©ration de remplissage d'eau est de loin la plus chronophage, il faut compter environ une dizaine de minutes pour remplir notre rĂ©servoir de 100 litres. Pendant ce temps lĂ , Matthieu en profite pour faire un tour d'inspection extĂ©rieur du bolide. Et lĂ  stupeur, horreur đŸ˜± une Ă©norme crevasse se trouve sur le flanc de notre pneu avant droit, par laquelle s'Ă©chappent dĂ©jĂ  quelques brins de tresse de renfort 😟 Rien de dĂ©gonflĂ© pour l'instant mais nous avons peur que le pneu n'Ă©clate trĂšs rapidement si on ne fait rien. Fort heureusement c'est le seul dans un Ă©tat de dĂ©gradation aussi avancĂ© 😅


Bon ce n'est pas tant que ça une surprise, nos pneus Ă©taient dĂ©jĂ  vieux avant de partir et 20000 kilomĂštres plus tard on ne peut pas dire qu'ils ont rajeuni 😁 Ça sera l'occasion de les changer ! On termine notre remplissage, on se met un peu plus loin pour Ă©changer la roue endommagĂ©e contre la roue de secours. Premier problĂšme : Guillaume et Lilia nous attendent Ă  la sortie du parc Ă  40 minutes de lĂ . Évidemment nous n'avons pas de rĂ©seau donc impossible de les prĂ©venir. Tant pis on leur expliquera quand on arrivera 😉 DeuxiĂšme problĂšme : rĂ©cupĂ©rer la roue de secours. Matthieu s'essaie Ă  l'aveugle mais ça ne marchera pas. Il lui faudra lire la documentation du vĂ©hicule et sortir l'outil adĂ©quat, un espĂšce de longue manivelle qui s'emploie depuis sous le camping car et qui s'insĂšre mal dans un đŸ€ŹđŸ–•đŸ‘żđŸ’„ d'ergot. Le pompon c'est qu'il n'est pas possible de faire des tours complets avec cet outil de malheur. AprĂšs bien des efforts le cĂąble qui retient la roue de secours aura fini par la dĂ©poser sur le sol.


C'est Ă  ce moment lĂ  que Guillaume et Lilia arrivent đŸ€© En ne nous voyant pas au point de rendez-vous Lilia a senti qu'il nous Ă©tait arrivĂ© quelque-chose 🔼 Ils ont donc fait la route pour venir nous retrouver, sans savoir oĂč on Ă©tait. La solidaritĂ© entre voyageurs n'est dĂ©cidĂ©ment pas une lĂ©gende 😁

Ni une ni deux, Guillaume enfile son bleu pour rejoindre Matthieu sous le bolide et rĂ©gler le troisiĂšme problĂšme : la roue de secours est tenue sur son support par des đŸ€ŹđŸ–•đŸ‘żđŸ’„ d'Ă©crous papillons qui ne veulent pas bouger. Ni le WD-40, ni les coups de marteau calmes et mesurĂ©s 😡 de Matthieu ne rĂ©ussiront Ă  les faire bouger. C'est en les dĂ©coupant avec des outils appropriĂ©s (un tournevis 😛) que Guillaume arrivera le premier Ă  enlever l'un de ces Ă©crous en plastique.

Le reste ne fut presque qu'une formalitĂ© : desserrer les Ă©crous de la roue dĂ©faillante, lever l'avant du camping car, demander Ă  Guillaume si il n'a pas un autre cric car le notre est trop court 😬 remplacer la roue, la regonfler, resserrer les Ă©crous et remettre la roue dĂ©chirĂ©e sous le camping car (toujours via cette đŸ€ŹđŸ–•đŸ‘żđŸ’„ manivelle).


Pendant ce temps les enfants se sont occupĂ©s entre eux, trĂšs contents de se retrouver. Lucie et Lilia ont prĂ©parĂ© le repas pour tout le monde. Mais il est dĂ©jĂ  19h, il fait nuit noir et personne n'a envie de reprendre la route en sens inverse pour sortir du parc. Nous allons donc tous au camping du parc pour dĂ©guster le festin que les femmes ont prĂ©parĂ©. À l'arrivĂ©e personne, les rangers ont dĂ©jĂ  fini leur journĂ©e. Nous repĂ©rons donc deux emplacements libres cĂŽte Ă  cĂŽte et nous installons une table de fĂȘte avec nappe et lampions 😁 Le repas fut trĂšs chaleureux adultes en enfants ont passĂ© un excellent moment 😊

La Death Valley (VallĂ©e de la Mort) est l'endroit de la surface terrestre oĂč a Ă©tĂ© relevĂ© la plus chaude tempĂ©rature au monde (56,7°). Il y fait donc tout le temps chaud et le parc recommande officiellement de ne pas faire de visite entre 10h et 16h. Pour en profiter nous nous levons donc Ă  7h encore dans le pĂątĂ©. Au camping toujours pas de ranger, la nuit dans le parc sera donc gratuite 😛 Nous rejoignons en vĂ©hicule Badwater, l'endroit le plus bas du parc, 85 mĂštres sous le niveau de la mer đŸ˜Č oĂč nous prenons notre petit dĂ©jeuner devant une Ă©tendue d'eau irrĂ©elle. Une fois rassasiĂ©s nous partons Ă©videmment l'explorer. Quelle sensation Ă©tonnante de marcher dans cette Ă©tendue d'eau qui repose sur une croĂ»te de sel qui rebondit sous nos pieds. Vraiment magnifique 😍




Il n'y a pas Ă©normĂ©ment de prĂ©cipitations dans le parc de Death Valley (car celui-ci est ceinturĂ© par plusieurs chaĂźnes de montagnes qui empĂȘchent les nuages chargĂ©s d'eau de venir). En revanche quand ça tombe ça tombe. Mais comme la terre n'est pas habituĂ©e aux pluies, ces derniĂšres se transforment facilement en torrents de boue qui emportent tout sur leur passage, notamment les routes. C'est ce qui est arrivĂ© l'Ă©tĂ© dernier et le parc n'a rĂ©ouvert que le 15 octobre, moins d'une semaine avant notre visite. Ouf 😂 Par contre tout le parc n'Ă©tait pas encore rĂ©ouvert. Pour la suite de notre visite nous avons donc empruntĂ© Artist Drive, une petite route avec pas mal de points de vue intĂ©ressants. Ce sera Ă©galement l'occasion d'une petite randonnĂ©e d'une heure et demi entre parents pendant que les enfants restaient dans les camions Ă  faire des bĂȘtises s'amuser 🙂 Ça fait du bien de marcher Ă  vitesse d'adultes 😀


En fin de journĂ©e, aprĂšs avoir rĂ©cupĂ©rĂ© les badges des Junior Rangers et prononcĂ© le serment qui va avec, tout le monde repasse par la dump station avant que les familles ne se sĂ©parent. Pour Guillaume, Lilia et leurs enfants c'est l'heure de la douche. Pour nous sortie par l'Ouest du parc pour aller trouver le vendeur de pneus le plus proche 😬



La sortie ne fut pas si simple qu'on le pensait. Tout d'abord 1h de route dans ce paysage dĂ©sertique, grosse et longue montĂ©e interminable sous une chaleur Ă©crasante, descente Ă  10% avec odeur de freins qui chauffent (donc pauses obligatoires), pour enfin arriver, Ă  la tombĂ©e de la nuit, Ă  un ouvrier chargĂ© de la circulation qui nous annonce qu'on doit faire une portion de la route en suivant une voiture pilote car celle-ci est trop abĂźmĂ©e pour y aller seuls. En prime, cette derniĂšre n'arrivera que dans 1/2h đŸ˜„ Cela nous laisse le temps de parler Ă  cet homme qui s'est Ă©loignĂ© de sa famille afin de trouver un emploi bien payĂ© qui lui permette de payer des factures. Il travaille 7j/7 de 18h Ă  6h et espĂšre prendre deux jours de repos dans 3 semaines đŸ˜Č Bref, nous suivons la voiture pilote pour sortir du parc mais il nous restera encore 1h de route avant de trouver un spot avec du rĂ©seau pour pouvoir nous poser 😬

Car internet nous est indispensable ce soir. Tout d'abord Albin a bloquĂ© le portable de Lucie et il nous faut trouver le code PUK ; Matthieu accomplit cette mission rapidement. Ensuite, nous devons Ă©tudier le changement de pneus, les premiĂšres recherches ne nous rassurent pas 😬 Enfin, nous avons l'impression que notre bolide met plus de temps Ă  dĂ©marrer le matin et nous avons peur d'une nouvelle panne. Un petit coup d'Ɠil dans le moteur, quelques recherches sur internet et un appel Ă  RĂ©gis, mĂ©canicien automobile, nous rassurera 😀 Et puis on a autre chose Ă  gĂ©rer pour l'instant, donc on verra plus tard.

Le lendemain nous arrivons donc dans la ville de Bishop, l'une des plus grosses villes situĂ©e aprĂšs la Death Valley. AprĂšs un petit tour des vendeurs de pneus, une Ă©vidence s'impose : il va ĂȘtre difficile de trouver des nouvelles chaussures Ă  notre bolide. Il s'agit de pneus 185R15C, une taille qui n'a jamais Ă©tĂ© distribuĂ©e en AmĂ©rique du Nord et bien trop petite pour les locaux qui sont habituĂ©s aux pneus plus larges et plus grands 😬 Nous avons quand mĂȘme un devis pour des pneus sur commande, Ă  265€ par pneu (nous en avons 7) 💾 AprĂšs avoir tergiversĂ© nous irons finalement tenter notre chance plus loin. Il faut dire que nous sommes particuliĂšrement stressĂ©s de crever Ă  nouveau. Si c'est le cas, pas le choix ça sera Ă  nouveau une dĂ©panneuse. Et vu le tarif qu'on a payĂ© la derniĂšre fois on prĂ©fĂšre Ă©viter 😅 Mais bon on est pas de pigeons non plus.

Nous quittons donc la petite ville de Bishop pour nous rendre au fameux parc de Yosemite. Cette route plus directe vers les autres vendeurs de pneus nous fait malheureusement tirer un trait sur deux Ă©tapes que nous aurions aimĂ© faire 😭 : le Sequoia National Park qui hĂ©berge le fameux GĂ©nĂ©ral Sherman : un sequoia gĂ©ant de plusieurs milliers d'annĂ©es ainsi que Bodie, une ville fantĂŽme datant de la ruĂ©e vers l'or (pour laquelle on doit suivre une piste de gravier de 30 min, on n'est pas fou quand mĂȘme 🙃).

Bon bah tant qu'Ă  y passer, autant visiter correctement Yosemite 😀 Donc comme on arrive en fin de journĂ©e, on traverse le parc d'Est en Ouest, on admire les paysages et on marche sur les dĂŽmes granitiques, on rĂ©cupĂšre les cahiers des Juniors Rangers et on part dormir Ă  l'extĂ©rieur, du cĂŽtĂ© Ouest du parc.





AprĂšs une nuit de qualitĂ© moyenne selon Matthieu (nous Ă©tions proche de la route), nous nous levons sur les coups de 7h et nous nous rendons au parc. Surprise ! Dans la file d'attente, juste devant nous se trouve un van immatriculĂ© en France ! Avec des vĂ©los ! Un Mercedes en plus ! Comme... 💡💡💡 Guillaume et Lilia đŸ€Ș

Lucie sort du camping car et va leur faire signe. Décidément le monde est vraiment tout petit.

Nos deux familles ont prĂ©vu une randonnĂ©e. Nos amis avaient choisi une boucle pouvant ĂȘtre Ă©courtĂ©e si les enfants le demandaient. Il ne faut pas beaucoup d'efforts pour les convaincre de nous suivre sur notre choix. Nous convenons donc de monter jusqu'aux Upper Yosemite Falls, une randonnĂ©e de 12 kilomĂštres environ avec 800 mĂštres de dĂ©nivelĂ© đŸ˜© Une vĂ©ritable partie de plaisir pour nos deux familles, y compris pour les enfants qui marcheront tout du long sans (presque) rĂąler. Pratique quand on a des camarades pour se motiver 😀 Bon, les pauses, fruits secs, gĂąteaux, musique sur tĂ©lĂ©phone, ... aideront Ă  faire avancer aussi 😛



En haut de la randonnĂ©e la vue sur la vallĂ©e de Yosemite est Ă©poustouflante avec des rochers qui forment des belvĂ©dĂšres naturels en dessous desquels se trouvent... bah 800 mĂštres de vide 😅 Mais ce qui marquera cette ascension c'est le petit bassin d'eau de montagne qui se situe un peu avant les chutes. Guillaume, Lise et Albin ne se gĂȘneront pas pour aller s'y baigner. Ils ressortiront gelĂ©s comme des glaçons đŸ„¶





La descente s'effectuera comme la montĂ©e dans la bonne humeur mais avec une contrainte, celle d'ĂȘtre avant 17h au Visitor Center afin de rĂ©cupĂ©rer les badges des Juniors Rangers qui ont une nouvelle fois prĂȘtĂ© serment Ă  quatre. Ensuite douche mĂ©ritĂ©e pour tout le monde et soirĂ©e avec d'un cĂŽtĂ© les parents Ă  boire des biĂšres đŸ» de l'autre les enfants devant des dessins animĂ©s 😛 La nuit se fera sur un parking du parc car Ă  voir les autres vĂ©hicules installĂ©s en mode camping c'est manifestement tolĂ©rĂ©.

Le matin nous nous sĂ©parons une nouvelle fois d'avec Guillaume et Lilia, eux partent vers les sequoia de Yosemite tandis que pour faire plaisir Ă  Matthieu nous visons El Capitan, l'une des parois d'escalade les plus connues au monde. Nous avions prĂ©vus Ă©galement de faire une petite randonnĂ©e parmi les sequoias gĂ©ants de Yosemite mais tout le monde est fatiguĂ© 😐 On Ă©limine donc cette Ă©tape et on roule. La rando d'hier se fait sentir, les enfants feront une sieste sur la route (ce qui n'arrive jamais) et Lucie aura des douleurs aux mollets pendant 5 jours ! Une fois El Capitan vu et admirĂ©, nous partons rĂ©gler nos problĂšmes de pneus au delĂ  du parc.


Cet "au delĂ  du parc" est une charmante ville du nom de Manteca, en Californie. Car en fait depuis Death Valley nous sommes dans ce fameux Ă©tat amĂ©ricain đŸ˜Č Cela explique pourquoi le prix du diesel Ă  la pompe a augmentĂ© 😓 (de maniĂšre relative hein, d'environ 1,30 €/l Ă  1,50€/l). Bon bref on fait le tour des quelques magasins de pneus et nous faisons affaire avec America's Tire qui nous promet une livraison et installation des pneus dĂšs le lendemain aprĂšs-midi pour la modique somme de 1300€. Ce sont des pneus Continental lĂ©gĂšrement plus larges et un peu moins haut (195/70R15C) mais d'aprĂšs le responsable d'atelier ils devraient aller. Nous prenons rendez-vous pour le lendemain Ă  13h30.

Pour patienter, nous allons passer la journĂ©e au plus grand parc de la ville dans lequel se trouve une super structure de jeu sur laquelle les enfants passeront pas mal de temps 🙂 Le fait notable de la journĂ©e sera la venue de policiers 👼 sur dĂ©nonciation d'une maman du parc qui accuse Albin d'avoir poussĂ© sa fille. Albin nous dis que non nous allons donc la confronter. Elle est dans ses petits souliers et dis que c'est pas grave. Bon ne soyons pas paranoĂŻaques ! Mais nous croyons notre fils quand il dit qu'il n'a rien fait.

Nous passons la nuit sur le parking de l'America's Tire et retournons le lendemain au mĂȘme parc. ArrivĂ©s vers 8h nous aurons le droit Ă  la venue d'une nouvelle patrouille vers 10h, aimablement renseignĂ©s par des voisins vigilants. Faudrait pas que les SDF s'installent trop prĂšs de chez eux ! On explique une nouvelle fois la situation aux policiers et ils repartent. Cette fois si c'est sĂ»r, les locaux n'aiment pas les camping caristes !

Nous arrivons Ă  l'heure Ă  notre rendez-vous et comme promis nos sept pneus sont changĂ©s et Ă©quilibrĂ©s en environ 1h30. C'est un soulagement pour nous, nous allons pouvoir reprendre la route une nouvelle fois 😁




Nous passerons la nuit sur un parking Walmart. Le matin Ă  7h on entend un gugusse qui parcourt le parking en klaxonant Ă  tout va et qui passe plusieurs fois devant notre camping car. Puis ça finit par toquer. C'est un vigile qui notifie Ă  Lucie qu'on ne peut pas rester lĂ  car l'Ă©cole va bientĂŽt commencer (quel rapport ?!) đŸ€Ą

Donc on se casse. Et on continue. Mais, avec trois "contrîles" en trois jours on ne peut pas dire qu'on se sente super bien accueillis en Californie 😐

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

đŸ‡šđŸ‡” Premier dĂ©part : Matthieu

đŸ‡šđŸ‡” RĂ©sumĂ© des Ă©pisodes prĂ©cĂ©dents

🇹🇩 Bilan et budget du Canada