🇬🇹 Les aventures de Nanou et Didda au Guatemala (chapitre final)

Pour nous l'année 2024 commence sur la route. En ce 1er janvier nous quittons Chichicastenango pour nous rendre à Lanquín, notre prochain camp de base. Départ à 7h, nous avons peur des impondérables de la route et partons tôt ! Le petit-déjeuner se fera sur la route, Didda nous trouvera des muffins dans une station service 😁. La majorité de la route s'est faite de manière conforme au GPS, sauf quand nous avons été arrêtés en pleine route en passant dans une ville qui organisait une fête pour l'Año Nuevo. Devant nous une foule avec des mascottes dansantes et un camion plein d'enceintes au travers de la route. Derrière nous des locaux qui comme nous se sont fait prendre au piège et qui comme nous finissent par descendre profiter de la fête 🥳 Nous pourrons manoeuvrer pour nous extirper de ce guêpier une heure et demi plus tard, non sans avoir pris notre repas de midi 😃

Une fois arrivés à Lanquín en fin d'après midi, tout le monde est un peu fatigué et nous restons tranquillement à l'hôtel. Nanou et Didda ont une chambre qui donne directement sur le petit parking où nous sommes garés. Ils ont même une terrasse protégée devant leur chambre sur laquelle nous avons installé notre table de camping pour les repas 🍛 Des hamacs font le bonheur des enfants 😁


Le lendemain matin rebelote, nous restons calme, surtout Albin qui a déclaré un peu de fièvre et qui est KO 🤒 L'après-midi du coup Matthieu reste s'occuper de lui pour qu'il puisse faire la sieste tranquillement pendant que le reste de la famille va visiter les Grutas de Lanquín. Ce sont de superbes grottes, perdues au milieu de la nature et dans desquelles vivent une grande quantité de chauves-souris 🦇 La corollaire c'est que le sol des grottes est jonché d'excréments, rendant la balade extrêmement glissante 😬 Le petit groupe évolue à la lueur des frontales en se tenant aux rares installations en place. Sympa comme visite mais pas mémorable. Petit tour au marché pour le repas du soir et nous voilà réunis.




Le lendemain, Albin étant guéri nous nous rendons tous ensemble à Semuc Champey, un site magnifique en pleine jungle avec plusieurs bassins en cascade dans lesquels il est possible de se baigner 🤩 Seule une piste en mauvais état dessert l'endroit. Fort heureusement nous étions prévenus et nous avons pu réserver nos places debout dans la benne d'un pickup, sauf Nanou et Didda qui ont eu leur place assise et confortable dans la cabine du pickup. Le privilège de l'âge sans doute 🤣 Et dire que Matthieu était persuadé de pouvoir faire la piste avec son bolide 🫣, quelle confiance aveugle il a en son fidèle destrier 😅

Une fois arrivés nous commençons par nous rendre au Mirador qui permet d'observer Semuc Champey de haut. Ça monte sec et le souvenir de l'Acatenango est encore dans toutes les têtes 🥵 Heureusement qu'il n'y en a que pour 40 minutes 😅 Le lieu est touristique et un garde à l'entrée du belvédère donne le temps dont nous disposons 😮 Une personne seule c'est trois minutes, un groupe de quinze, 20 minutes. Nous pour six on a eu 10 minutes mais on a pas tout utilisé. T'inquiètes que certains utilisent tout leur temps voir plus pour prendre leurs meilleurs poses pour leur Instagram, quittes à se faire râler dessus par le garde 👮



Nous descendons et prenons le pique nique au milieu de deux baignades. L'eau est fraîche mais les enfants n'en ont cure 🏊‍♀️ C'est chouette de profiter de ce cadre magnifique.



Nous avons rendez-vous pour le retour à 15h30 au parking du site. Ayant un peu d'avance, Lucie, Matthieu et Albin s'attardent devant une cascade 💦 Résultat, en arrivant à 15h35 le pick-up est parti sans nous 😟 Pas cool, déjà que ce matin il s'est pointé à 8h10 alors qu'on avait prévu 8h30 ! Bref, nous en sommes pas coordonnés dans nos horaires mais ce n'est pas plus mal. Le retour se fera dans un autre pick-up où nous serons quasi seuls et non entassés comme des sardines comme à l'allée 😎

Le lendemain c'est une nouvelle journée de route qui s'annonce, et pas des plus plaisante 🥲 Nous allons maintenant rejoindre la côte caraïbe du Guatemala mais il n'y a pas de route directe pour la rejoindre. On pourrait même dire qu'il n'y a pas de route correcte pour la rejoindre 😅 Heureusement que nous pensons à demander à notre hôte la route qu'il nous conseille. La première ? Non c'est une piste pourrie. La deuxième ? Non, encore pire. Bon ben on suivra du coup ses conseils quitte à faire un détour 😓 La première partie de la route est correcte. Bon c'est normal on fait justement ce gros détour pour avoir au moins de l'asphalte sous nos roues, même si la route serpente beaucoup et passe au coeur même des villages. En revanche à quelques dizaines de kilomètres de l'arrivée le bitume s'arrête et la piste commence 😨 De la grosse piste bien large majoritairement bien damée mais de la piste quand même. Donc on avance à 15 km/h en première, Matthieu faisant de son mieux pour éviter ornières et nids de poules, même si ce n'est pas toujours un succès. Des fois on ne sait par pourquoi l'une des voies est bitumée mais pas l'autre 🤔 Manifestement la région que nous traversons est beaucoup plus pauvre que ce que nous avons vu jusque là, comme en attestent les maisons en boue séchée et toits de chaume ainsi que les petits enfants tous nus qui se baladent dans leurs terrains de jeux en terre battue 😕 Ça peut paraitre évident, mais même dans un pays pauvre il y a de grandes disparités 😔


Nous finissons par terrasser la piste (vous l'avez ?) pour arriver enfin sur les rives du Rio Dulce pour notre dernière étape avec Nanou et Didda. La surprise c'est que nous avons découvert quelques jours auparavant que l'hôtel que Nanou et Didda avaient réservé était accessible uniquement en bateau ⛵ En bateau, pas en camping car 😬 On s'est donc arrangé comme ceci : Nanou et Didda partent dès le premier soir avec les enfants à l'hôtel et nous les rejoignons le lendemain pour une deuxième nuit.

🥳 Quelle aubaine pour les grands-parents qui ont leurs petits enfants rien que pour eux 🎉

🥰 Quelle aubaine pour Lucie et Matthieu qui peuvent profiter de leur première soirée en amoureux depuis 5 mois 👩‍❤️‍💋‍👨 Pour l'occasion les deux groupes sont allés au restaurant (pas au même endroit hein) et ont bien profité de leur soirée (pas dans le même genre hein 😏).

Parents, grands-parents et enfants se retrouvent donc le lendemain à l'hôtel au bord du fleuve pour y passer une chouette journée de repos où se sont égrainés jeux de société, échecs, lecture, sieste (parce que dans sa générosité Albin a partagé son petit virus avec sa Nanou adorée) et baignade dans le Rio Dulce. Un moment calme bien apprécié par tout le monde 😄




Soirée tranquille entre apéro au petit restaurant de l'hôtel et pique-nique dans la chambre d'hôtel avec les denrées ramenées par Lucie et Matthieu. On sent la nostalgie s'installer, le départ approche 😟

Le lendemain il est déjà l'heure de prendre le chemin du retour pour nos invités. Après un bref trajet en bateau nous retrouvons le bolide qui nous ramène vers Guatemala Ciudad à travers des routes tout à fait correcte cette fois-ci, même si ça monte sévère 🤩 Nous passons la nuit dans une rue à 15 minutes de l'aéroport. Après une petite visite de la maison d'un pasteur coréen et de sa femme qui sont presque venus nous chercher dans notre maison roulante (improbable), nous prenons nos marques pour cette dernière soirée. Nanou et Didda finalisent leur bagages ; si ils sont arrivés avec une valise pleine de pièces pour le camping-car ils repartent avec nos affaires dont-on-ne-se-sert-plus-mais-qu'on-aimerait-bien-garder. Là encore une valise complète 😬

Personne n'avait vraiment envie de se coucher ce soir là, mais il fallut bien se lever Ã  4h du matin pour accompagner Nanou et Didda à l'aéroport ✈️ Nous allons avec eux jusqu'à la limite de la zone internationale. La séparation n'est pas simple, surtout pour les enfants. Après de premières embrassades assez sobres, les larmes coulent. Lise ne veut plus lâcher Nanou, Lucie est obligée de la prendre avec elle. Albin ravale ses larmes. De retour dans notre bolide ce sont les grandes eaux pour les enfants, nous leur offrons nos bras pour les réconforter et les rassurons, Nanou et Didda nous ont déjà rejoint au bout du monde et ils parlent déjà de revenir nous voir...

Super, ce n'est donc qu'un au revoir 😘

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

🇨🇵 Premier départ : Matthieu

🇨🇵 Résumé des épisodes précédents

🇨🇦 Bilan et budget du Canada