🇬🇹 Premiers moments au Guatemala

À trois heures de route de Puerto Arista au Mexique se trouve le poste frontière de Tecún Umán au Guatemala que nous rejoignons le 20 décembre. Mais avant d'entrer dans un nouveau pays il faut sortir de l'ancien 😬

D'après ce que nous avons compris la sortie du Mexique est normalement assez simple, il suffit d'aller chez les douaniers mexicains avec sa carte touristique qu'ils reprennent et hop on est bon pour le Guatemala 🙂 En fait c'est presque ça, il leur faut également le reçu de paiement de chaque carte touristique émis par la banque Banjercito lors de l'entrée 😐 Pour qui, pour quoi, personne ne sait 🥲 Après quelques instants de panique, ouf nous retrouvons les fameux sésames dans les papiers que Matthieu a conservés, nous sommes tamponnés et nous pouvons nous diriger vers le Guatemala, le pays du printemps éternel, en empruntant un pont à péage 😌




Dans le no man's land, un petit vieux traîne au bord de la route et se propose de changer des pesos mexicains contre des quetzals guatémaltèques à un taux évidemment prohibitif 😁 Nous changeons juste le minimum pour la première étape, la désinfection sanitaire du camping car qui ressemble à un car wash automatique qui projette un liquide biocide. Cette première étape nous coûte la somme "faramineuse" de 3,50€. Mais on en sort avec un petit reçu 🙂

Ensuite direction les bureaux de la Migrácion pour nous faire entrer officiellement sur le territoire du Guatemala. Bonne nouvelle, même si il a un peu de monde dans la queue devant nous, la procédure est assez rapide et gratuite qui plus est 🥳 C'est l'importation temporaire de notre bolide qui sera la plus longue. Nous repartons de la Migrácion avec un petit post-it rose sur lequel est inscrit un numéro en direction de la SAT (les douanes) pour importer temporairement notre véhicule dans le pays. À ce moment là, on se divise en deux équipes, Lucie et les enfants rejoignent le bolide pour patienter en s'occupant comme ils peuvent, Matthieu lui se charge des formalités qui sont toujours plus simples à gérer lorsque les enfants ne sont pas dans ses pattes. Première rencontre avec un douanier derrière son hygiaphone qui nous informe des documents nécessaires et notamment des photocopies dont il a besoin 👮 Prévoyants nous avions fait les photocopies au Mexique mais sur le permis international il a besoin de deux photocopies une recto et une verso alors que nous avions tout sur la même page 🥲 En sortant de la SAT, Matthieu laisse galamment passer une douanière en lui tenant la porte. Ce détail a de l'importance pour la suite 😁

Parti dans la ville de Tecún Umán faire les photocopies demandées, Matthieu reviens rapidement aux douanes et apprend alors les coutumes locales : on ne va pas déranger les douaniers dans leurs bocaux, on attend d'être appelé. Mais il n'y a pas de ticket et chaque douanier a une spécialité différente 😬 Bon bah on verra bien. C'est alors que la douanière du paragraphe précédent interpelle Matthieu et se charge immédiatement de sa demande d'importation. Comme quoi la galanterie française a encore de beaux jours devant elle 😛 Sympa comme tout la douanière se charge elle-même des photocopies puis du dossier, ce qui prend de longues minutes. Vient enfin l'inspection du véhicule. Nous, commes des gens honnêtes, avons déclaré qu'on avait des médicaments avec nous 💊 et boum la douanière veut nous faire payer des frais d'importations d'environ 75€ alors même que l'importation temporaire du bolide ne nous coûte que 15€ environ. Cela ne nous convient pas trop, d'autant qu'elle nous dise que si nous arrivions par avion il n'y aurait pas de taxe à payer alors que par voie terrestre si 🙃 Lucie propose d'en jeter la moitié afin de faire baisser les prix mais ça ne marche pas comme ca. Face à notre désarroi et comme elle nous aime bien elle accepte de diviser le montant par deux. Sympa 😛

Elle place ensuite un sticker sur notre pare-brise et c'est bon pour elle 🎉 En partant, un monsieur qui patientait là avec son gilet fluo et qui nous a gentillement indiqué où nous garer et où étaient les bureaux s'approche. Nous le remercions et lui disons adios quand il nous demande 100 quetzals (la monnaie locale) pour ses services. Heu 🤔 quels services ? Désolé monsieur mais non, nous aurions pu trouver seuls 😬 Nous sommes donc maintenant libre de faire chauffer le bitume du Guatemala 🚚 Enfin "faire chauffer" c'est une expression hein. Au Guatemala les routes sont dans un état bien pire qu'au Mexique. Et si il n'y avait que l'état de la route pour nous ralentir...

Nous nous mettons en route vers notre prochaine destination après avoir fait un petit arrêt à un distributeur et une vendeuse de fruits et légumes car pour la passage de frontière nos placards étaient vides. Mais après tout juste une demi heure de route nous nous retrouvons assez rapidement dans un bouchon très dense 🛣️ Les guatémaltèques sont des bourrins en voiture, ils n'hésitent pas à doubler sur la voie en sens inverse quitte à se mettre dans un fossé ou à s'insérer tant bien que mal dans la file de voiture arrêtée si ils rencontrent un véhicule dans l'autre sens 😲 Sur le côté droit ce sont les motos et les scooters 🏍️🛵 qui grimpent sur le talus pour dépasser les autos. Nous n'avons jamais vu ça et nous refusons donc de faire la même chose malgré le demandes insistantes de Lise qui ne comprends pas qu'on ne fasse pas pareil 😱 Mais au bout de cinq heures il faut nous rendre à l'évidence : tout le monde a son moteur éteint et les routiers commencent à s'installer pour la nuit. Si nous même ne voulons pas dormir sur la route il va falloir trouver un plan 🤔 Trois choix s'offrent à nous, attendre encore des heures sans savoir jusqu'à quand, remonter la file en sens inverse, faire demi-tour. Nous faisons faisons preuve de prudence et prenons le demi-tour vers la station-service la plus proche où nous demandons à passer la nuit contre une poignée de quetzals. Ouf 😴 Nous apprendrons plus tard que ces blocages routiers sont dus à des manifestations sauvages ayant lieu dans le pays depuis les élections d'août dernier...

Le minibus doublait en sens inverse quand une voiture est arrivée en face...

...il a donc du se glisser entre nous et le camion devant pour la laisser passer

Oui bon bah à un moment l'attente est tellement longue qu'il faut occuper le temps

Le lendemain la route est dégagée et nous pouvons nous rendre à Takalik Abaj. Il s'agit d'un site archéologique remarquable car faisant la passerelle entre les Olmèques et les Mayas. Enfin c'est ce qu'on nous a annoncé car on a visité sans guide, Matthieu ayant peur que la barrière de la langue soit trop forte pour en retenir quelque-chose 😛 En soit la visite était peu instructive (la faute à des panneaux extrêmement succints) mais très agréable ; nous avions le site pour nous tous seuls, au milieu de la jungle 🌴 Les enfants avec quelques bouts de bois se sont rapidement inventés des aventures 😀






Surprise, après tous les temples se trouve un petit zoo. Les animaux qui y vivent n'ont pas l'air très heureux mais nous avons tout de même apprécié d'observer les caïmans, les tortues, les singes araignées ainsi que l'ara macao.





Le soir nous nous posons sur un centre commercial et nous goûtons pour la première fois les glaces de Sarita, l'entreprise nationale de crème glacée. Un régal 😋 Voilà après cette première dose ça deviendra une addiction de Matthieu 😐


Pour le lendemain c'est une chouette activité que nous nous sommes offert : le parc aquatique de Xocomil ðŸ˜ Nous avons passé toute la journée en maillot à tester tous les activités présentes : course de tapis, bouées géantes, toboggan quasi vertical avec une trappe pour le départ, ... On s'est tous éclaté, parents comme enfants 😄 Les parents ont préféré le Tamagas, un toboggan sur bouée qui va super vite, qui descend mais également qui remonte à toute vitesse grâce à des tapis roulants. Bluffant ! Albin lui a préféré El Regreson qui refait partir la bouée en arrière dans un tournant et Lise s'est déchaîné sur El Caracol, le toboggan avec toupie centrale 😉 À la fin de la journée on était bien content de trouver un stationnement dans un hôtel très proche pour nous reposer 😴

Seul bémol à cette belle journée, Albin s'est coincé le doigt assez violemment dans un seau d'eau qui tourne autour de son axe. Après des pleurs retentissants 😭 un doigt qui double de volume et un gros hématome nous décidons de faire un petit tour à l'infirmerie. Doliprane, spray de froid et petite atèle, Albin peut repartir jouer soulagé. Au final, plus de peur que de mal 😅






Car le lendemain rebelote dans le parc d'attraction Xetulul, géré par la même entreprise que Xocomil 😁 Nous n'avions prévu de faire que le parc aquatique mais à l'entrée ils proposent une offre pas beaucoup plus cher pour les deux parcs 💰 Et, pour la petite histoire, nous avions prévu de récupérer Nanou et Didda samedi 24 décembre à l'aéroport hors le samedi 24 décembre n'existe pas, c'est un dimanche 24 décembre ! Du coup nous avons 24h de plus à occuper 😂 

Cette fois-ci c'est donc un parc d'attraction ressemblant à la fois à la Récré des 3 Curés par la taille et à Disneyland pour le niveau de finition. Nous y avons passé une journée très agréables sur les différents manèges mais après la journée de la veille il y avait évidemment légèrement moins d'excitation 🙂

Et nous prenons une deuxième glace Sarita dans le parc ! La glace est l'attraction préférée de Matthieu 😋








Nous quittons le parc deux heures avant la fermeture et nous nous mettons en route vers notre rendez-vous. Il ne faudrait quand même pas qu'on soit en retard pour récupérer Nanou et Didda 😁

Notre 24 décembre ne s'annonce pas de tout repos, entre la route, les courses pour les premiers jours (avec fromage, charcuterie, pain et gâteau pour le réveillon 🍾), la récupération du premier logement Airbnb (et le lancement d'une petite machine à laver le linge au passage) et une commande de dernière minute pour le Père-Noël 🎅 Difficile pour lui de trouver une canne à pêche aussi tardivement 😉 Mais nous sommes à l'heure à l'aéroport et ça, ce n'était pas gagné !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

🇨🇵 Premier départ : Matthieu

🇨🇵 Résumé des épisodes précédents

🇨🇦 Bilan et budget du Canada