🇲🇽 Les français en vacances

Dans le titre si je parle des "français" ce n'est pas à nous que je fais référence. C'est en France que les vacances scolaires sont en cours et à partir de maintenant on entendra parler français à tous les coins de rues jusqu'à notre sortie du Mexique. Pour Albin, la pipelette de la famille, c'est du pain bénit : il se jette sur tous les quidams qui ont le malheur de parler français pour leur raconter sa vie, qu'ils veuillent l'entendre ou non 😁

Ce 23 février nous partons visiter Chichén Itzá. Ce site maya est régulièrement placé dans les classements des "nouvelles merveilles du monde" et draine beaucoup de visiteurs. Déjà pour y aller on passe par l'autoroute 🛣️ Après 30 bonnes minutes de route, péage. On doit demander à l'employé de répéter parce que ça nous paraît vraiment très élevé 😱 Non c'est pas une erreur on est à près de 35€ pour environ 50 kilomètres 💸

OK on vient de passer dans la zone où il y a trop de touristes, ça fait flamber les prix 🥲 Ça ne nous empêche pas d'être encore étonnés au site archéologique de Chichén Itzá où on nous demande près de 80€ pour nous quatre 😲 Oui vous allez nous dire gnignignia c'est pas si cher blablabla, sauf que c'est vraiment déconnecté du prix des autres sites pré-hispaniques qu'on a pu visiter pour le tiers du prix aux endroits les plus chers 🤯

Bon bah maintenant on est là donc on paie en maugréant et on part faire la visite. Dans l'ensemble le site est bien conservé, voire trop bien restauré, on n’y trouve pas de sensations, pas d’âme et assez grand. On regrettera cependant qu'il faille rester à bonne distance des ruines, l'intérieur de certaines n'étant même pas discernable 😬 L'autre critique principale concerne la présence de vendeurs partout sur le site qui nous hèlent sans arrêt pour nous vendre des souvenirs divers 😡 Difficile de savourer notre balade dans ces conditions. Mais malgré toutes ces contraintes nous apprécions le spectacle que nous offre la pyramide de Kukulcán, surnommée El Castillo, la grande pyramide située au milieu du site et qui renvoie le son d'un quetzal quand on tape des mains à ses pieds. Impressionnant cet écho 👍







Les enfants craquent tous les deux pour un petit souvenir. Ils ont chacun un peu d’argent de poche chaque semaine (l’équivalent de 3€ pour le Mexique) s’ils font bien leurs tâches ménagères de la semaine 😁 En effet, nous avions mis au point un système de bons points, s’ils avaient assez de bons points ils avaient leur argent. Mais ça ne marche plus 😔 Du coup nous avons maintenant partagé les tâches ménagères en 4 parties et chaque semaine nous sommes responsables d’une partie chacun notre tour. Et ça, ça marche très bien (pour l’instant) 😀 Bref, avec leur argent ils s’offrent des petits souvenirs. Lise a un compte en banque bien rempli, Albin est un panier percé 😂. Ils reviendront, après de belles négociations, avec un éventail pour Lise et un collier pour Albin.


Le lendemain nous nous rendons à l'un des endroits les plus courrus de la Riviera Maya : Playa del Carmen. Cette cité balnéaire sans charme regorge de touristes. Malgré le peu d'attrait que nous avons pour cette ville il s'agit d'un point de départ pratique pour notre prochain objectif : faire de la plongée dans la mer des Caraïbes 🤯 Lors de sa démission, les collègues de Matthieu, qui sont pour certains des amis, lui ont offert un bon cadeau pour aller faire de la plongée dans cette zone du monde. Très sympa de leur part et attendu par l'intéressé depuis longtemps 🤩

Mais avant d'aller plonger encore faut-il choisir une école pour le faire. Le hasard a voulu que lors de notre visite de Chichén Itzá nos enfants à la langue bien pendue se mettent à discuter avec l'un des moniteurs du plus gros club de plongée francophone de Playa del Carmen 😋 Nous les avions laissés tranquillement sur un banc à l’ombre car ils en avaient marre de la visite et nous sommes partis explorer une petite zone. À notre retour, plus d’enfants sur le banc 😱 Ils sont tous les deux un peu plus loin, debout devant un couple et ça parle français 🇨🇵 Et ça raconte notre vie 😑 Francesco est ici pour quelques mois pour travailler dans une agence de plongée à Playa Del Carmen. Nous prenons donc tous les renseignements et nous décidons de contacter cette agence car elle est francophone. Malheureusement, ils n’acceptent pas les enfants de moins de 10 ans et leur planning est trop chargé pour une sortie à faire rapidement mais c'est quand même amusant le hasard des fois 🤯

On choisit donc de partir avec le centre de plongée Tank-Ha. Lucie ne souhaitait pas faire de plongée et à son grand regret Albin était loin de l'âge requis. Ne restaient donc que Lise (en trichant légèrement sur son âge 😁) et Matthieu. Le hasard nous place avec Pol, un moniteur français. Facile pour la première fois de Lise qui est toute excitée mais aussi stressée. La matinée se déroule en piscine pour la prise en main de l'équipement dans un environnement sécurisé. Lise se débrouille super bien, réussit tous les exercices et semble à l'aise dans l'eau. Mais au dernier exercice patatra, Lise se met à pleurer : elle a trop froid après plus d'une heure passée dans l'eau 🥶 Elle sort de l'eau, se réchauffe mais elle refuse catégoriquement d'aller plonger l'après-midi 😞





Son père, en bon pédagogue, ne dis rien pour l'instant et part avec elle prendre le repas de midi sur la plage. Une fois rassasiés Matthieu passe à l'attaque et négocie dur avec sa fille pour la convaincre de plonger : oui mais l'océan est plus chaud que la piscine, oui mais on te mettra une combinaison en plus (un shorty sur sa combinaison intégrale), oui mais c'est une expérience unique au monde, oui mais tu verras des beautés sous-marines extraordinaires, et si tu viens je t’offre une glace... oui mais surtout tu feras très plaisir à ton papa de partager ce moment avec lui 😍 Pas forcément convaincue par ces arguments pourtant irréprochables, Lise accepte de guerre las 🎉

Les voilà donc à s'équiper et à faire le briefing de plongée avec Pol. Lise est rassurée de savoir que Pol sera là rien que pour elle. Son père et les deux autres membres de notre groupe sont déjà certifiés pour la plongée, ce qui autorise le moniteur à ne les surveiller que d'un œil 👁️

Et hop on part en mer sur le premier spot. Après avoir enfilé sa bouteille et son détendeur, Lise part en bascule arrière, son père sur ses talons. Victoire 🤿 On se rejoint tous les trois avec Pol devant le bateau et on commence à descendre. Tout se passe bien et on commence à explorer le monde sous-marin. Lise est aux anges tout comme Matthieu. Les bancs de poissons et les coraux s'étalent devant eux, magnifiques 🐠 A un moment, Lise étant un peu moins en profondeur, son gilet a commencé à se dilater tout seul et à la faire remonter à la surface 😂 Heureusement Pol est allé la récupérer 😅 Le temps passe vite, trop vite, et c'est déjà l'heure de remonter à la surface. Lise partage son enthousiasme mais là encore elle a rapidement pris froid et ne veux donc pas faire la seconde plongée de la journée. C'est donc sans sa fille que Matthieu repart explorer les fonds marins. Là encore le décor est somptueux. Meilleure attraction de cette plongée : un requin nourrice qui se reposait dans une anfractuosité de la roche 🦈 Deuxième meilleure attraction : une statue sous-marine dédiée aux pêcheurs de Playa del Carmen. Tout le monde est satisfait de sa journée, y compris Albin et Lucie 👍









Le couple mère-fils a commencé sa journée par la lessive, ben oui, il faut bien passer parfois par des obligations 😬 Mais ce fut une laundry de luxe 🍾 Avec la télé qui retransmet Bob l'éponge 📺 Albin est chouchouté par les employées, on lui installe une chaise bien devant la télé, on monte le son pour lui. Un petit pacha ! 

Puis Albin choisit McDonald’s pour le repas. C'est un peu difficile pour Lucie d’avaler un gros burger sous cette chaleur, elle opte donc pour un Cajita Feliz (la traduction locale de Happy Meal) 😁

- Des nuggets s’il vous plaît
- On n’a plus de nuggets
- OK, ben un burger alors 😢

Puis

- Deux McFlurry s’il vous plaît
- On n’a plus de McFlurry
- Non mais c'est une blague 😡 Bon ben un cône alors 🙄


L’autre blague au Mexique c’est la taille de la barquette de frites, avec 3 frites dedans, à croire que les patates sont hors de prix. Lucie comprend que les enfants aient faim 2h après leur McDo 😐 Puis direction une zone de jeux pour enfants où Albin s'en donne à cœur joie avec ses rollers 🛼 Enfin il est l’heure d’aller récupérer les plongeurs !


La plongée était vraiment sympa mais Playa del Carmen est vraiment aussi bondée de touristes que nous le craignions. Même dans un petit camping situé à 30 minutes nous sommes les uns sur les autres, tant dans notre emplacement que sur la plage 😬 Nous avons quand-même pu y faire une petite virée de snorkeling 🤿





Nous quittons donc le cœur de la Riviera Maya pour nous rendre à Mahahual, qui est également touristique mais différemment. Il s'agit d'une petite cité balnéaire à laquelle on accède après 50 kilomètres de route rectiligne. Ce n'est pas une exagération, la route est vraiment très droite, aucun besoin de tourner le volant sauf à l'unique virage posé en plein milieu. Car Mahahual est avant tout un port qui accueille des bateaux de croisière et la ville vit au rythme de ces arrivées 🚢 Elle ne s'éveille que vers 9h et beaucoup de commerces sont vidés ou fermés dès 18h. Pour notre part nous sommes installés au calme près du phare avec vue sur une mer turquoise 🤩 Le spot est vraiment bien son seul défaut étant peut-être un excès de vent qui souffle continuellement, apportant et déposant du sel partout.



C'est à cet endroit que nous retrouvons Laurent, Élodie et Mila. Ce n'est pas un hasard, nous nous sentons bien en leur présence et nous avions envie de les revoir 😍 Le hasard fait qu'ils remontent actuellement la côte Est de la péninsule du Yucatan pendant que nous la descendons pour rejoindre le Lapin de Pâques au Salvador 🐰 Et Mahahual est un spot idéal pour se retrouver. Le soir venu alors que nous prenions un verre ensemble, Laurent repère deux jeunes pêcheurs qui reviennent d'une chasse sous-marine. Après négociation nous voilà avec 6 belles langoustes toutes fraîches 🎣 Ni une ni deux Laurent dégaine son petit barbecue portable acheté chez Chedraui (une chaîne de supermarché locale) et nous les grille bien comme il faut 😋 Et rebelote le lendemain ! Nous passerons là des soirées parmi les plus agréables de notre voyage. Des amis sympas, à causer, un verre à la main en face d'un bon repas. Que demander de plus ? Un cigare Santa Clara peut-être 🚬 Aucun soucis on en a en stock depuis notre passage à San Andres Tuxtla 😉








On passe un super bon temps avec eux mais évidemment ces deux journées viennent à se terminer et nous devons les quitter. C'est le lot des voyageurs de vivre intensément les rencontres comme celles-là car on les sait éphémères 😀 Cela ne nous empêche pas d'avoir le cœur gros quand ils partent et d'échanger des saluts de notre côté et des coups de klaxons du leur jusqu'à ce qu'ils disparaissent de notre vue et de notre vie. Pour l'instant en tout cas 😉


Leur place n'était pas encore froide qu'un nouveau camping-car français arrive sur le spot de Mahahual. C'est Alex, Carole et leurs quatre enfants de 6 à 12 ans qui font rapidement amis-amis avec Lise et Albin. Nous passons des soirées sympathiques avec eux et les enfants se plaisent à jouer à beaucoup de jeux calmes ou au ballon prisonnier 😀 Nos routes se suivent normalement jusqu'au Panama. Quand nous les quittons nous pensons donc forcément les recroiser sur la route. Hâte de savoir si ça va être le cas 😉


Après ces journées de détente, nous finissons par arriver à Bacalar, là encore sur un spot au top pour la détente, conseillé par Laurent et Élodie 🏖️ Nous sommes sur une route peu passante, en haut d'un escalier qui mène jusqu'à un ponton où l'on peut se baigner dans la lagune d'eau douce, principale attraction de la ville. Bonus : un bar se trouve sur le chemin 🍷 Les enfants et les parents s'amuseront plusieurs fois à se pousser et à sauter dans l'eau turquoise de la lagune. Albin en particulier y fera d'énormes progrès en natation, car après le saut il faut bien retourner à l'escalier pour remonter sur le ponton 🏊‍♀️





Le bar, on aura l'occasion de le tester avec un couple de Basques en vacances avec leurs deux enfants. Ils avaient été intrigués par notre camping car stationné avec sa plaque finistérienne et le prenaient en photo quand Matthieu arriva pour chercher quelque-chose à l'intérieur 📸 Une chose en entraînant une autre on aura passé un apéro sympathique en leur compagnie dans le bar mentionné précédemment 🍻 Fun fact, la définition de happy hour n'est pas universelle dans tous les bars. Dans celui-ci seule la personne qui commande sa boisson peut avoir un deuxième verre contre un petit supplément ; c'est à dire qu'il est interdit de partager deux verres happy hour entre deux personnes 😩 Mais tout est négociable au Mexique : devant notre volonté de partir face à cette règle inique, le serveur a finalement obtenu une exception auprès de sa chef. Non mais 😈 La soirée se terminera dans un restaurant de tacos, notre dernier au Mexique 🌮 Lucie a réussi, avec tact, à nous séparer de nos nouveaux compagnons basques car nous souhaitons une soirée en famille après ces multiples rencontres. Nous prenons donc plaisir à savourer nos derniers tacos puis une bonne glace devant un concert sur la place principale de la ville 🎸



Parlons maintenant de la lagune de Bacalar ! C'est LA raison de venir dans cette ville, elle est surnommée la lagune aux sept couleurs. Après avoir négocié comme il se doit avec un rabatteur, nous partons l'explorer en bateau pour un tour d'environ 2h30 🚤 Le guide nous amène à tous les endroits connus de la lagune : l'île aux oiseaux, les deux cénotes sous-marines, les stromatolites et le fameux canal de los pirates, seul lien de la lagune avec la mer. Nous nous baignons d'ailleurs à cet endroit où la hauteur d'eau ne dépasse pas 50 centimètres. Notre excursion est vraiment féerique, la palette de couleurs que la lagune déploie est effectivement impressionnante et on laisse notre imaginaire vagabonder en nous rappelant que de vrais pirates ont bourlingué par ici, comme en témoigne le fort de San Felipe qui protège Bacalar 🏴‍☠️






Enfin, après avoir passé une journée à Chetumal à faire nos derniers préparatifs et notamment des courses (parce que le Bélize s’annonce très cher 💸), la lessive, la poste, nous sommes prêts à franchir la frontière. Mais ça c'est une autre histoire 😀

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

🇨🇵 Premier départ : Matthieu

🇨🇵 Résumé des épisodes précédents

🇨🇦 Bilan et budget du Canada