🇲🇽 Les amis voyageurs (chapitre 1)

Après être rentrés de Mexico nous retrouvons avec plaisir notre maison sur roues que nous avions laissé à un camping de Teotihuacan 😀 Cette ville située à environ une heure de route de Mexico est un camp de base idéal pour aller visiter les fameuses ruines aztèques, pour y faire quelques réparations ou encore pour aller visiter la capitale du Mexique 🇲🇽

La thématique qui se dégage des quelques semaines qui suivent est clairement celles des rencontres avec d'autres voyageurs français 🇨🇵 Vous allez me dire que c'est bien la peine de partir aussi loin pour rencontrer des gens qui habitent en France, mais il faut croire qu'on a besoin de temps en temps de côtoyer des compatriotes avec qui les conversations sont plus fluides, tant pour les adultes que pour les enfants 😀

Après la fin de notre séjour à Mexico, la journée du 3 février est consacrée à la remise en ordre du camping car : plein d'eau, courses et lessive. En nous plaçant à Teotihuacan nous avons également comme plan de régler quelques problèmes mécaniques sur notre bolide. À noter que au Mexique, contrairement à la France, la majorité des garages sont spécialisés dans un seul type d'intervention particulier 👨‍🔧 Il y a par exemple des ateliers pour les freins, d'autres pour les problèmes électriques, d'autre pour les vidanges, certains pour les embrayage et ainsi de suite. Il existe aussi des garages de mécanique générale mais ceux-ci sont plus rares, plus chers et pas forcément de meilleure qualité 😐

Dans notre cas, nous sommes passés par trois ateliers différents. En rangeant par intensité croissante nous avons tout d'abord "réglé" un problème d'alimentation électrique de la pompe de lave-glace. "Réglé" entre guillemets car le mécano mexicain qui s'en est occupé s'est contenté de mettre un raccord rapide entre la pompe et le faisceau électrique pour éviter le faux contact. On verra pour une réparation plus définitive plus tard du coup 😬 L'intervention aura duré 20 minutes pour un prix de 6€.

Deuxième intervention sur l'un de nos pneus qui perd régulièrement de la pression, de l'ordre de 0.2 bar par jour. Là encore le jojo mécano ne règle pas le soucis. Il a bien cherché une fuite mais n'ayant rien trouvé il se contente de mettre une graisse spéciale entre la jante et le pneu. Spoiler : c'était pas ça, le problème sera réglé 15 jours plus tard 😝Intervention de 30 minutes, 5€ de perdus.


Enfin nous parlons du problème principal qui n'est d'ailleurs toujours pas réglé à l'heure d'écrire ces lignes 🤦‍♂️ Souvenez-vous, en septembre dernier nous étions tombés en panne à Yellowstone. Suite à cette aventure malheureuse, notre courroie de distribution avait été changée, à l'exception du galet tendeur. Nous avions découvert à cette occasion que notre bolide pouvait avoir parfois un peu de pêche et que les montées à 40 km/h n'étaient pas une fatalité 🤩 Cependant les moments où notre moteur est capable de se montrer sous son meilleur jour semblent se limiter au 20 premières minutes après un démarrage à froid 😅 Après plusieurs recherches et diagnostics cela semble être causé par une légère désynchronisation entre la pompe d'injection et le moteur. Entre ça et le bruit de courroie qui crisse depuis quelques semaines nous espérions faire d'une pierre deux coups en changeant à nouveau la courroie de distribution 🤞 Nous nous retrouvons donc dans l'atelier de Roberto qui n'a jamais touché un moteur diesel européen de sa vie 😎 Cette histoire aurait pu mal se terminer mais non la courroie et son galet tendeur sont parfaitement changés et il n'y a plus de bruit 😄 Et tout ça en environ 5h pour seulement 60€. Bon on n'a toujours pas une super pêche constante mais bon ça c'était déjà le cas et Roberto ne pouvait pas faire mieux, pas plus qu'un autre de ses amis qui nous a proposé d'envoyer la pompe d'injection à un laboratoire pour la recaler. Durée approximative d'au moins une semaine d'immobilisation sans garantie que ça fonctionne mieux après. On a préféré passer notre tour cette fois ci 😉

C'est donc avec un bolide tout beau, tout neuf, tout réparé, breuhm un bolide tout court que nous allons visiter le site préhispanique de Teotihuacan, probablement l'un des plus connus. La civilisation de Teotihuacan a prospéré entre le Ier siècle avant J.-C. et le VIe siècle de notre ère et a rayonné dans toute la mésoamérique. Nous avons entendu parler de son influence dans tous les sites qui lui sont contemporains. Le musée situé dans le site est bien fait et nous avons apprécié de l'avoir fait avant de visiter la suite 😀 La ville a compté jusqu'à 200000 habitants et est organisée le long d'une grande avenue que les Aztèques, qui ont redécouvert l'endroit entre son abandon et la conquête espagnole, ont appelé de son nom actuel d'allée des morts ☠️ en prenant les plateformes bordant l'avenue pour des tombes. Cette rue est très grande et très longue : nous marcherons près de 45 minutes pour la parcourir d'un bout à l'autre.


Le site est particulièrement connu pour ses pyramides. Pile dans l'axe de l'allée des morts se trouve la pyramide de la Lune 🌙 de notre avis la plus majestueuse à côté de laquelle se trouve également un petit temple à moitié restauré.





A proximité on trouve la pyramide du Soleil ☀️ la plus grande.



A l'autre extrémité de l'allée des morts se trouve la pyramide de Quetzalcoatl 🐍 le dieu serpent à plumes, très bien décorée avec ses têtes de dieux anthropomorphes sculptées. L'ensemble du site est beau et bien tenu, chargé d'histoire évidemment,  mais nous ne ressentirons pas de connexion spéciale avec ce lieu 😔 Peut-être parce que tout est tellement bien restauré qu'on dirait que ça vient tout juste d'être construit 🤔 Ou parce que la foule et le nombre impressionnant de vendeurs ambulants (qui vendent tous les même choses soit dit en passant) nous rappelent que nous sommes dans un lieu excessivement touristique, ce que nous n'apprécions que modérément. Ou encore la chaleur écrasante et une trop grande accumulation de visites de sites pré-hispaniques, allez savoir...




Le camping Mi Mexico Lindo dans lequel nous séjournons se trouve au pied des pyramides de Teotihuacan. Fun fact : entre 7 et 8 heures du matin lorsque nous nous réveillons des dizaines de montgolfières nous passent juste au dessus de la tête pour emmener des touristes voir le site de haut 😆 Ces engins sont impressionnant 😎

Lors de notre première soirée au camping en rentrant de Mexico nous avons fait la connaissance de Laurent et Élodie et de leur fille Mila, 10 ans. Ils sont partis de Normandie pour un tour du Mexique et des États-Unis en un an avec un camping car américain qu'ils ont acheté sur place à Puerto Morelos chez le fameux Marty, bien connu des voyageurs de ces contrées. Bien sûr cette première rencontre se termine avec un petit apéro comme il se doit pendant lequel nous faisons connaissance 🍻 Ils partent visiter Mexico le lendemain pour deux jours pendant que nous réglons nos petits soucis mécaniques comme nous vous l'avons expliqué ci-dessus. On les trouve super sympa et lors de leur retour nous passons à nouveau la soirée ensemble pour fêter l'arrivée de Nacho, le chiot qu'ils viennent tout juste d'adopter dans la capitale 🐶 Lors de cette soirée Laurent allume un grand feu que les enfants continueront d'alimenter pendant toute la soirée. Et lorsqu'il n'y aura plus de bois ils partiront dans les fourrés avec une brouette récupérer tout ce qui ressemble de près ou de loin à quelque-chose qui peut se consumer 😁 Le tout se terminera par une session de grillage de chamallows au bouts de pics en bois 😋 On se sent tellement bien au camping et en leur compagnie que nous prolongeons notre séjour d'une journée supplémentaire 😉




Malheureusement toutes les bonnes choses ont une fin. Nous quittons Laurent et Élodie pour rejoindre d'autres amis voyageurs que nous avions croisé au Canada et avec qui nous sommes restés en contact. Comme nous sommes restés avec eux près d'une semaine laissez-moi vous présenter la famille Warnier 😁


Nico, le père, est doté d'une énergie débordante : aucun temps mort il est toujours en action ou en réflexion. Doué en espagnol et d'un naturel avenant il n'a aucun problème à parler avec n'importe quel mexicain qu'il peut croiser. Dans ce couple complémentaire se trouve également Agnès qui est posée avec un voix très douce et calme que nous n'entendrons s'élever qu'une seule fois pendant notre bout de route ensemble, alors même qu'ils ont quatre enfants (true story). L'aînée Raphaëlle est dynamique comme son père et de retrouve fréquemment à cuisiner de bons petits plats comme les tortillas au fromage ou de la soupe 😋 Sa cadette Constance est plus discrète mais a souvent des réflexions pertinentes. Elle participe aussi bien aux conversations d'adultes qu'elle ne joue avec les plus petits. Viens ensuite Tanguy avec qui Lise et Albin ont beaucoup aimé jouer. Enfin la dernière Laetitia est toute mignonne mais a déjà son petit caractère 😁

Après une longue route, nous nous arrêtons d'un commun accord avec les Warnier plus tôt que prévu. Ces temps de trajet sont fatigants et nous souhaitons avoir un peu de temps pour se retrouver en fin d'après-midi 😁 C'est donc sur un grand parking face à la petite ville de Tlalpujahua que nous nous rejoignons. Directement, les enfants engagent des jeux, les hommes discutent et les femmes vont faire quelques courses 😖 Les retrouvailles sont fluides, c'est un vrai bonheur 😍

L'un des sites que nous ne voulions pas manquer sur notre remontée c'est le sanctuaire des papillons monarques 🦋 Nous les avions vu en Californie pendant leur migration vers le Mexique. Ils viennent du Canada et des États-Unis passer l'hiver dans les hautes forêts du Michoacan qui sont protégées au sein de la Reserva de la Biósfera Santuario Mariposa Monarca. Plusieurs sanctuaires sont ouverts aux touristes et nous avions initialement choisi le site de El Rosario mais les pentes à 25% ont eu raison de nos velléités et nous nous sommes rabattus sur le sanctuaire de Sierra Chincua, plus facilement accessible en camping car 😁 Nous passerons rapidement en faisant vrombir notre moteur devant des quidams tout en bas du site à qui il faudrait payer un droit de stationnement totalement inventé 🤯

Après un passage à la vraie caisse assez onéreux par rapport au Mexique, un guide obligatoire nous est attribué, ce dont on se serait bien passé vu que le chemin est balisé et que nous avons eu assez peu d'informations. Nico passera quand même beaucoup de temps à discuter avec Lucha mais pour finir par surprendre une conversation en espagnol de la guide où elle se plaignait de parler et de ne pas être sûre que ses touristes comprennent 😓



Cela ne gâcha pas notre enthousiasme à notre arrivée près de l'unique colonie du site 😲 Il faut savoir qu'à cause des gigantesques feux de forêts canadiens à l'été précédent, la population des monarques a été drastiquement réduite. C'est dommage car leur vol en nuée à partir d'un arbre qu'ils recouvrent de leurs corps est un spectacle naturel absolument magique 🤩 On restera environ une heure rien qu'à observer leur balai, à moitié à battre des ailes, à moitié à planer avant de se poser à nouveau sur le même arbre que le reste de la colonie 😀




Ce jour là était en jour spécial pour Laetitia. La petite fille fêtait ses 4 ans 🎉 Pour cette occasion nous lui offrirons une piñata licorne après la visite et nous passerons la soirée avec les Warnier sur le parking du sanctuaire. Il y aura beau feu de camp, un bon repas, un gâteau d'anniversaire aux pêches et des cadeaux personnalisés de la part de chaque membre de sa famille. Chouette soirée 😁










Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

🇨🇵 Premier départ : Matthieu

🇨🇵 Résumé des épisodes précédents

🇨🇦 Bilan et budget du Canada